Connect with us

Divertissement

Affaire Judith Godrèche : « Je ne travaillerai plus jamais », l’actrice tire un trait sur sa carrière, bien malgré elle

Published

on

Le mouvement #MeToo a libéré la parole des femmes. Depuis, nombreuses sont les actrices, chanteuses et animatrices à dénoncer les viols et autres agressions qu’elles ont subis. Il y a peu, Judith Godrèche

prenait d’ailleurs la décision de porter plainte contre 
le réalisateur Benoît Jacquot

pour « viols avec violences sur mineur de moins de 15 ans ».

« La petite fille en moi ne peut plus taire ce nom« , écrivait-elle sur son compte
Instagram

avant de dénoncer « l’emprise » que le cinéaste de 25 ans son aîné avait sur elle. « Il s’appelle Benoît Jacquot. Il manipule encore celles qui pourraient associer leurs noms au mien. Témoigner. Il menace de me traîner en justice pour diffamation », ajoutait la comédienne. Et de poursuivre : « Qui a de l’estime pour les pratiques de BJ ? Connues de tous et toutes depuis 35 ans ? Qui cautionne et valide ? L’agent qui le représente ? Qu’il m’a présenté à 14 ans ? Son producteur ? Même chose. […] D’où lui vient ce sentiment d’impunité ? Tout se savait. Et les mêmes sont aux manœuvres« . Le 6 janvier dernier, elle avouait également craindre qu’on ne lui « tourne le dos » pour sa franchise. Des propos qu’elle a réitérés ce lundi 12 février 2024 sur le plateau de C Ce Soir sur France 5.

À voir également : “C’était compliqué” : Dany Boon révèle que Noé, le fils qu’il a eu avec Judith Godrèche, a été agressé après le succès des “Ch’tis”

Lire Aussi  Jazz : en froid avec Carla Moreau, elle s’exprime après l’infidélité de Kevin Guedj

La fin d’une belle carrière ?

« Je ne travaillerai plus jamais », a-t-elle lancé. « Je m’en prends à beaucoup de trucs établis. Je m’en suis prise à Télérama sur mon pauvre petit compte Instagram, je m’en suis prise aux Cahiers du Cinéma, je viens de parler du CNC, je parle de l’État qui, quand ce documentaire passe en 2011 (L’interdit, les ruses du désir, ndlr), le parquet de Paris n’ouvre pas une enquête quand il voit un homme à la télévision dire : ‘Je couche avec une mineure et je n’en ai rien à foutre de la loi. Et d’ailleurs le cinéma est une couverture pour un trafic illicite de jeunes filles‘. On peut dire que je ne suis pas en train de me faire beaucoup d’amis », a assuré l’actrice de 51 ans qui peut tout de même compter sur des personnalités influentes comme
Alexandra Lamy

Lire Aussi  Julien Bert : après le procès face à Hilona Gos, il serait reparti vivre chez ses parents

,
Faustine Bollaert

ou encore Vahina Giocante.

V.B

Advertisement

Á La Une