Connect with us

Divertissement

Jean-Luc Reichmann évoque dans « Bonjour » face à Bruce Toussaint, une terrible tromperie : « Je vous promets que c’est vrai… »

Published

on

Les Z’amours, Attention à la marche, les 12 coups de midi… On ne compte plus les émissions que Jean-Luc Reichmann a animé et anime encore aujourd’hui. En présentant autant de programmes, l’animateur a vu défiler des milliers de candidats et en apprendre beaucoup sur eux. Parfois même des éléments très embarrassants. En effet, lors de sa venue dans la matinale de Bruce Toussaint ce mardi 13 février 2024, le compagnon de Nathalie Lecoultre a fait d’hilarantes confidences à ce sujet.

C’est lorsque
Karima Charni

,
Christophe Beaugrand

, et les autres chroniqueurs de la matinale lui ont demandé pour quelles raisons il ne s’est jamais lancé dans les one man show que Jean-Luc Reichmann a évoqué le sujet. « Vous savez j’ai toujours refusé de faire des one man shows. Parce qu’on m’a dit ‘mais tu devrais écrire, faire quelque chose, avec tout ce que tu as vécu' », a-t-il indiqué dans un premier temps.

Lire Aussi  Laeticia Hallyday acculée par les dettes ? Ces luxueuses vacances au ski font jaser !

A voir également : « Je tenais personnellement à vous faire l’annonce », Jean-Luc Reichmann sous « bracelet électronique »

Jean-Luc Reichmann a vécu des situations folles dans « Les Z’amours »

Et si son entourage lui a soumis l’idée, c’est parce que « depuis les Z’amours, Attention à la marche, les bêtisiers », il peut « raconter des trucs de dingues ». Notamment des situations qui se sont déroulées « sur le canapé des Z »amours ». « Le mec il vient sur le canapé des Z’amours avec sa maîtresse et d’un coup il y a le fils qui dit ‘mais c’est papa à la télé !’ Je vous promets que c’est vrai. Il y a vraiment des trucs à raconter », s’est-il souvenu hilare.

Malgré les situations ubuesques qu’il a pu vivre au cours de sa carrière, l’animateur qui n’a pas encore signé de nouveaux contrats avec TF1 ne veut tout de même pas se lancer dans les one man show comme l’ont pourtant fait certains de ses collègues, comme Arthur, avant lui. « Parce que ce que j’aime bien c’est ce collectif. Ce phénomène de groupe », a-t-il confié avant de toutefois reconnaître : « mais c’est vrai que je peux raconter des trucs de dingue ».

Lire Aussi  "Je me suis dit qu’on y arriverait jamais", Julia Vignali a terminé ses premiers tournages pour "Affaire conclue", l'avis cash de Caroline Margeridon

R.F

Advertisement

Á La Une