Connect with us

Divertissement

Nagui : sa femme, Mélanie Page, n’en peut plus « des insultes » et du mépris et pousse un énorme coup de gueule

Published

on

Être « femme de » n’est pas toujours aisé. Et ce n’est malheureusement pas Mélanie Page

qui va dire le contraire. En effet, la comédienne est
en couple avec l’animateur Nagui

avec qui elle est mariée depuis 2010. Si elle est comblée dans son couple, elle déplore le fait qu’elle se fasse critiquer simplement parce qu’elle est en couple avec l’animateur.

C’est pourquoi, elle a décidé de pousser un violent coup de gueule ce vendredi 8 mars 2024, à l’occasion de la journée de la femme. Mélanie Page a

souhaité « faire une mise au point » à ses abonnés. « Je m’appelle Mélanie Page, je suis comédienne, je suis mère. Belle-mère, épouse, la fille de mes parents, la soeur de ma soeur, j’ai des opinions, je fais des choses, je pense des choses », a-t-elle d’abord rappelé.

Lire Aussi  LMvsMonde6 : un couple emblématique de cette saison annonce sa rupture CHOC, il réagit pour la 1ère fois !

A voir également : Mauvaise nouvelle pour Nagui et Julia Vignali : leurs émissions respectives déprogrammées

Mélanie Page, pas seulement la femme de Nagui

Par cette déclaration, elle a souhaité rappeler qu’elle n’est pas seulement
la femme de Nagui

 : « en ce moment j’ai l’impression à être réduite à une partie de moi. C’est-à-dire à être vue sous le prisme de ‘la femme de’ uniquement ».

A l’affiche de la pièce de théâtre Ce qui ne nous tue pas, Mélanie Page a été invitée dans l’émission La bande originale, sur France Inter. Une émission présentée par Leïla Kaddour, mais aussi son mari Nagui. « Il y a eu des réactions négatives sur le fait qu’il ose m’inviter », a-t-elle noté.

« Parce que je pense qu’il y a vraiment cet a priori par rapport à mon statut de « femme de » […] je pense vraiment ne pas avoir eu de passe-droit pour jouer ça », s’est-elle défendue. Elle rappelle en être à sa « 12e pièce » et est donc légitime dans son travail. « Alors à cause de mon mari, est-ce que ça voudrait dire que je n’ai pas le droit ? », s’est-elle demandé par la suite avant de rappeler que nous sommes en 2024 et qu’une femme a le droit de « s’assumer et juste le droit d’être jugée et critiquée sur ce qu’elle fait, et rien d’autre ».

Lire Aussi  « Votre produit m’a tué la peau », une célèbre candidate en grosse polémique après avoir montré par mégarde un commentaire qui fait froid dans le dos !

R.F

Advertisement

Á La Une