Connect with us

Divertissement

« Ca t’apprendra à l’ouvrir… » : Denis Brogniart ex-professeur de journalisme, un ancien élève témoigne

Published

on

Le saviez-vous ? Avant d’entamer une brillante carrière d’animateur sur TF1,
Denis Brogniart a été professeur à l’IPJ (Institut Pratique du Journalisme)

, un établissement qu’il a lui-même fréquenté et dont il est ressorti diplômé en 1993. Quelques années après le début de sa carrière, l’emblématique présentateur de « Koh-Lanta » a donc enseigné dans l’école où il a fait ses armes… tout comme Hervé Mathoux qui a également suivi un cursus dans cet institut avant d’y revenir pour jouer les professeurs.

« Bonjour, voici les profs qui vont vous dispenser cette année le cours de journalisme sportif. Hervé Mathoux, que vous connaissez sans doute puisqu’il traite du foot sur Canal+ et Denis Brogniart , qui travaille à TF1. » c’est donc avec cette joyeuse phrase que les élèves de la promo 1999 ayant choisi l’option journalisme sportif ont été accueillis.

Lire Aussi  Vincent Cassel, Britney Spears, Michèle Laroque… ces séparations de stars qui ont marqué 2023

En 2024, soit 25 ans plus tard, Erwan Lemoine un ancien élève témoigne dans les colonnes de Purepeople. « À l’époque, il m’arrivait souvent de faire le pitre. Lors d’un cours, j’avais balancé une vanne sur le curling. Or, au début de chaque séance, un élève devait faire un exposé sur un sport pour le présenter aux autres, soit dit en passant, c’était malin de leur part de faire bosser les étudiants plutôt que de préparer un cours… Reste que Brogniart ne m’avait pas loupé : ‘Ok, tu vas nous parler du curling, ça t’apprendra à l’ouvrir… » Je faisais moins le malin, mais je lui ai dit ‘banco’. Je me suis cassé la tête et j’ai dégoté un membre de l’équipe de France qui m’a tout expliqué. Brogniart était bluffé, il pensait que j’allais me dégonfler. Des années après, je l’ai revu, il n’avait pas oublié l’anecdote. J’étais resté ‘le mec du curling…‘ »

Lire Aussi  Laurent Correia : il fait croire à ses enfants qu’il doit vendre l’un d’entre eux

Dans le même temps, l’ancienne directrice de l’école, Catherine Lambret dresse un glorieux portrait de l’animateur. « Quand il est entré à l’IPJ, il sortait d’études pour devenir prof de sport. Il était fin et intelligent, un excellent élève qui est devenu un excellent journaliste. Mais je me souviens que c’était un compétiteur né, un winner. Avec lui il n’y avait pas de place pour les perdants…

Advertisement

Á La Une