Connect with us

Divertissement

Anouchka Delon : elle s’avoue vaincue et abdique

Published

on

Il n’y aura pas de nouvelles batailles devant les tribunaux. En effet, Anouchka Delon

a décidé de s’aligner sur la décision de son père Alain Delon

, qui a fait le choix de ne pas faire appel de la décision du tribunal judiciaire de Montargis qui a décidé de
le placer en curatelle renforcée. 

Depuis le 4 avril 2024, le comédien de 88 ans ne peut en effet plus décider seul de la gestion de ses biens et de ses finances. Cette décision a été jugée comme « excessive et humiliante » par
Anouchka Delon

. « Pourquoi ne pas continuer la mesure de sauvegarde mise en place ? Ou une curatelle simple ? », demandait son avocat, Frank Berton, sur RTL au lendemain de de cette décision de justice.

De plus, une expertise, rendue en janvier dernier, avait montré que le père
d’Anthony

Lire Aussi  Benjamin Castaldi un peu trop loquace : ce qu’il a osé dire sur son actuelle compagne pourrait lui valoir quelques ennuis !

, Alain-Fabien, et Anouchka, présentait « certes quelques altérations de son discernement, mais pas d’abolition de son discernement », avait rappelé Franck Berton. Un rappel pour prouver que le comédien de 88 ans n’avait « pas perdu la tête ».

A voir également : Pour éviter des ventes posthumes, Alain Delon, qui prépare sa fin de vie, met en vente tout ce qu’il a : l’acteur très très ému !

Malgré sa réticence, Anouchka Delon accepte la décision de son père

Le conseil de la fille d’Alain Delon a également assuré que l’acteur « continue à s’exprimer, à regarder l’actualité ». Il a toutefois promis qu’« Anouchka fera ce que son père fait. Si son père fait appel, elle se joindra à son père ». De fait, la fille du monstre sacré du cinéma français a tenu sa promesse et n’a finalement pas souhaité se livrer à une nouvelle bataille judiciaire en décidant de s’aligner sur la décision de son père. 

Lire Aussi  Beverly Bello : enceinte de son premier enfant ? Les internautes en sont sûrs

Avant d’être placé en curatelle renforcée, Alain Delon se trouvait, depuis le mois de janvier, sous le régime de la sauvegarde judiciaire, avec un mandataire judiciaire désigné « pour son suivi médical ».

Advertisement

Á La Une