Connect with us

Divertissement

Décès d’Émile : les raisons pour lesquelles les ossements n’ont pas pu être trouvés avant se précisent

Published

on

Retrouvés par une randonneuse sur un chemin facile d’accès, et non par les enquêteurs, les ossements du petit Émile remettent en question les moyens employés lors de sa disparition. Détails.

Ce mois de mars 2024 aura été décisif dans l’enquête autour de la disparition du petit Émile. Disparu en juillet dernier, le petit garçon de 2 ans et demi n’avait plus donné signe de vie. Malheureusement, la réponse apportée n’était pas celle attendue puisque des ossements lui appartenant ont finalement été découverts par une randonneuse.

Suite à cette terrible découverte, le domicile de cette dernière a même été perquisitionné. Après ces nouvelles découvertes, l’enquête a donc pris une toute nouvelle direction. De son côté, un proche de la famille a fait part d’un climat malsain autour du petit Émile. De nouveaux détails qui n’expliquent toutefois pas que les ossements n’aient pas été localisés plus tôt…

Une randonneuse découvre des ossements du petit Émile

Plus de huit mois après la disparition du petit Émile dans le hameau du Haut-Vernet dans les Alpes de Haute-Provence, l’enquête a finalement avancé. Malheureusement, le résultat n’était pas celui escompté. De fait, ce sont les ossements du petit garçon qui ont été retrouvés à proximité du lieu de sa disparition le 30 mars dernier. À environ 25 minutes à pied du village, c’est une randonneuse qui a fait cette terrible découverte, à savoir un crâne et quelques dents.

Lire Aussi  ‘C’est devenu une horreur’ : Jessica Thivenin ne supporte plus sa vie à Dubaï

Aussitôt, le procureur Jean-Luc Blachon, s’est exprimé. D’après ses dires, le lieu où ont été retrouvés les ossements est « un chemin sans grande difficulté ». Par conséquent, il n’était pas accessible qu’aux randonneurs les plus aguerris. De fait, le petit Émile aurait pu être localisé bien plus tôt par les forces de l’ordre. Une inattention que ces dernières ne se pardonnent visiblement pas. C’est ce dont témoigne le magazine Marianne. Les équipes en question n’auraient, en effet, « pas le moral » et s’en voudraient d’être passées à côté de ce point primordial.

Les raisons de cette découverte si tardive

Pourtant, c’est bel et bien la localisation des ossements qui serait responsable de ce manquement. Situé au niveau des paysages des Trois-Evêchés, entre Digne-les-Bains et Gap, en contrebas d’un sentier et à proximité d’un ruisseau, le corps du petit Émile serait passé inaperçu en raison de l’humidité et de la fraîcheur du lieu. De fait, il aurait pu « tomber dans le torrent ou un trou d’eau » puis « se noyer et donc se refroidir très vite » comme le souligne le général François Daoust.

Lire Aussi  Mujdat infidèle envers Feliccia ? Après avoir démenti les rumeurs, elle change de position

Cela expliquerait donc pourquoi les caméras thermiques n’ont pas détecté le corps d’Émile. De même, les odeurs sont moindres avec de telles conditions. Et la localisation demeure donc plus compliquée. D’après Marianne, il pourrait s’agir, à 90 %, d’un simple accident. Toutefois, pour le dresseur comportementalisme canin et ancien maître-chien de l’armée, Stéphane Renaud, cela reste très étrange. Il assure même que « un chien peut toujours se tromper, mais pas trois […] Les Saint-Hubert sont capables de suivre une piste de six jours. […] c’est incompréhensible…« .

The post Décès d’Émile : les raisons pour lesquelles les ossements n’ont pas pu être trouvés avant se précisent appeared first on Officielles.

Lire Aussi  Le prince Harry fête ses 38 ans en plein deuil : ce qu'il a prévu et qui sera à ses côtés

Á La Une