Connect with us

Divertissement

Disparition du petit Émile : un ex-agent de la CIA a un très mauvais pressentiment

Published

on

Un ancien agent de la CIA partage son ressenti quant à ce qui a pu arriver à Émile, le jeune garçon disparu en juillet dernier puis retrouvé mort.

Au cœur du Haut-Vernet, la disparition mystérieuse du jeune Émile l’été dernier continue de faire couler de l’encre. Après que l’enfant se soit volatilisé sans laisser de trace, l’affaire semblait stagner jusqu’à une trouvaille macabre. Une randonneuse, lors d’une promenade sur un sentier moins fréquenté de la région, a découvert le crâne du garçon, relançant ainsi les spéculations.

Le domicile de la randonneuse a évidemment été perquisitionné par les forces de l’ordre, et cette dernière s’était confiée au sujet de sa découverte et les raisons qui l’ont poussée à prendre le crâne afin de le donner à la gendarmerie. Mais, les questions fusent : s’agissait-il d’un acte criminel, d’un tragique accident ? Pourquoi n’a-t-on pas trouvé ces ossements avant en sachant que la zone autour du village avait été ratissée ? La communauté scientifique et les enquêteurs restent perplexes face à cette énigme.

Lire Aussi  Pierre-Jean Chalençon ruiné ? L'ex-acheteur d'"Affaire Conclue" se lance dans le même business que Loana pour arrondir ses fins de mois !

Une enquête qui stagne ?

Alors que le mystère s’épaissit autour de cette affaire déconcertante, les pistes explorées par les experts ne mènent nulle part. Chacune de ces hypothèses, de l’homicide involontaire à l’accident, semble plausible. Le travail d’investigation se poursuit, mais la récente découverte d’ossements n’a fait qu’ajouter à la complexité de l’enquête. De son côté, le procureur d’Aix-en-Provence, Jean-Luc Blachon, avait partagé quelques progrès des enquêteurs.

Le procureur de la République chargé de l’affaire d’Émile avait en l’occurrence expliqué que des analyses du crâne du petit garçon ont permis de constater des chocs post-mortem. Il y avait également des traces de morsure d’animaux qui auraient pu déplacer ces ossements.  Par ailleurs, Jean-Luc Blachon a également révélé que l’endroit où a été découvert Émile ne se trouve qu’à vingt-cinq minutes à pieds du village. Récemment, c’est un ex-agent de la CIA qui s’est exprimé au sujet du dossier Émile.

Edward Dames donne son avis sur l’affaire d’Émile

Lors d’une récente apparition télévisée, Edward Dames, ancien agent de la CIA, a partagé ses impressions sur l’issue de cette affaire. Invité par Cyril Hanouna dans l’émission Face à Hanouna, il a exprimé son scepticisme quant à la possibilité de résoudre cette énigme. Selon lui, le dossier Émile risque de rester un « cold case », une affaire non résolue qui restera enveloppée de mystères. Malgré l’accumulation d’indices et de tentatives pour démêler les circonstances de la disparition du garçon, il y a des pièces manquantes du puzzle.

Lire Aussi  Simon Castaldi : vous n’allez jamais deviner qui il a décidé de provoquer sur Instagram !

Edward Dames n’a pas manqué de souligner les ambiguïtés entourant l’enquête. Il a mentionné avoir utilisé des méthodes peu orthodoxes, comme la « visualisation à distance », pour identifier la dernière localisation connue d’Émile dès décembre. Cependant, malgré la transmission de ses découvertes aux autorités, ces dernières auraient ignoré ses contributions. L’ex-agent de la CIA interprète cette réticence comme un signe de gêne potentielle chez les enquêteurs à l’idée qu’une tierce personne puisse dénouer une affaire qui leur échappe.

The post Disparition du petit Émile : un ex-agent de la CIA a un très mauvais pressentiment appeared first on Officielles.

Lire Aussi  Anny Duperey pas "une grand-mère joueuse", rares confidences sur sa famille

Á La Une