Connect with us

Divertissement

Julia Vignali brûlée au troisième degré : l’énorme tatouage qui cache son accident

Published

on

Julia Vignali est depuis plusieurs mois à la tête des après-midis de la Deux, titre qu’elle partage d’ailleurs avec Faustine Bollaert, en présentant
Affaire Conclue

, ses acheteurs et les anonymes qui vient vendre leurs objets. 

Les téléspectateurs ont totalement su adopter la jolie brune à la présentation du programme, qui a longtemps été occupée par Sophie Davant. La compagne de Kad Mérad a su rapidement trouver sa place et amener de la fraîcheur à l’émission.
Julia Vignali

 présente ce mercredi 17 avril, son premier prime sur
France 2

 avec : Le duel des brocantes.

 

Mais alors que tout semble lui sourire, Julia Vignali cache en réalité un traumatisme d’enfance, visible sur son bras car elle est tatouée. 

Un accident qui laisse des traces et marque à vie 

Dans le magazine Paris Match en 2017, l’animatrice s’était confiée sans tabou sur l’accident qu’elle a vécu en 1980 lorsqu’elle était qu’une enfant âgée de 5 ans. « Je me suis renversé mon chocolat chaud sur le pyjama. En acrylique, il a littéralement fondu. Marquée à vie. Et, pour couronner le tout, c’est le matin de la Fête des mères… Bonne fête maman ! » explique l’ancienne animatrice de Télématin. 

Lire Aussi  Pour son nouveau talk, Camille Combal pique plusieurs chroniqueurs à Laurent Ruquier et Cyril Hanouna

La petite Julia est brûlée au troisième degré et ce souvenir est d’autant plus traumatique que c’est le tout premier souvenir d’enfance qu’elle a. « Les services d’urgence ayant mal évalué les dégâts, on a un peu traîné à la maison. Il est trop tard pour une greffe. Du coup, c’est parti pour des années à l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul de Paris, au service des grands brûlés deux fois par semaine. Alors que mes copines ont danse ou piano, moi j’ai hosto ! » a-t-elle confié à l’époque.

Julia Vignali : « mon bras ne grandira plus » 

Cet accident domestique grave entraîne des conséquences tout aussi dramatiques par la suite. « Un jour, on décide de m’opérer sinon mon bras ne grandira plus. Il vaut mieux un bras moche avec une cicatrice qu’un petit bras qui aurait fini sa croissance trop tôt. » se souvient-elle. Mais il est difficile pour la jeune Julia Vignali de s’accommoder à ce changement physique.

Lire Aussi  Punaises de lit : les endroits du quotidien à éviter pour ne pas en attraper

Quelques années plus tard, elle prend une décision radicale : tatouer sa cicatrice et ainsi sublimer son bras. 

Julia Vignali choisi d’encrer sur sa peau un cerisier en fleur. Mais une fois rentrée à la maison : « je pleure car je ne parviens pas à m’habituer à ce nouveau bras » explique la maman de Luigi.

C’est d’ailleurs ce dernier qui va lever les doutes et les angoisses de sa maman. Agé de 5 ans à l’époque, il lui dit que : C’est bien plus joli qu’avant, tu as bien fait maman.’  « Grâce à lui, tout s’envole, la douleur et les regrets. J’ai recouvert trente-cinq ans de ma vie, je ne les ai pas effacés » a conclue Julia Vignali. 

Advertisement

Á La Une