Connect with us

Divertissement

Maeva Ghennam : en vacances en Chine, l’influenceuse et son amie Saliah sont accusées de racisme

Published

on

En vacances en Chine avec son amie Saliah, Maeva Ghennam fait l’objet d’accusations très graves. En effet, de nombreux internautes dénoncent son racisme. Regardez ! 

Depuis que la marseillaise a fait une entrée fracassante dans le monde de la télé-réalité en 2018, la jeune femme n’en finit pas de faire parler d’elle. Son franc-parler et son physique ont fait de Maeva Ghennam une véritable star du petit écran. Suivie par 3,2 millions d’abonnés sur Instagram, l’ex de Greg Yega continue de partager son quotidien sur ses réseaux.

Pour le plus grand bonheur de sa communauté, Maeva Ghennam emmène ses followers partout, que ce soit à Dubaï, à Marseille, ou plus récemment en Chine où elle est en vacances avec son amie Saliah Ramdani. Mais celle qui s’est exprimée sur la somme que lui doit encore Magali Berdah a une fois de plus défrayé la chronique. Découvrez pourquoi !

Maeva Ghennam, adepte du bad buzz

Maeva Ghennam semble s’être confortablement installée dans le rôle d’adepte du bad buzz. Comme une habile jongleuse des réseaux sociaux, elle manipule les fils de la controverse pour attirer l’attention sur elle. Que ce soit par ses déclarations audacieuses, ses frasques médiatiques ou ses choix discutables, Maeva sait comment susciter l’engagement, même au prix de la critique. Dernièrement, la marseillaise est apparue en larmes sur snapchat après les terribles inondations qui ont frappé Dubaï.

Lire Aussi  Enceinte, Nawell Madani menacée par un acteur armé d'un couteau : la grosse frayeur qu'elle a vécue chez elle !

Mais le dernier bad buzz de la jeune femme remonte à septembre 2021, lorsque Maeva a fait la promotion d’une opération de « rafraîchissement » du v*gin. En effet, ses propos polémiques ont suscité la colère des internautes. Selon certains, la jeune femme serait coupable d’encourager la pédocriminalité et le fantasme de la femme enfant en tenant un tel discours. Par ailleurs, Maeva Ghennam avait dû s’excuser à la suite de cette polémique. Mais plus récemment, c’est son comportement avec les locaux lors de son voyage en Chine qui a de nouveau fait polémique.

La marseillaise accusée de faits graves

Si Maeva Ghennam n’en est pas à sa première polémique, c’est surement la première fois qu’elle est accusée de racisme envers le peuple chinois. En effet, alors qu’elle est en vacances avec son amie Saliah, le comportements des deux influenceuses interpelle la Toile. Selon le youtubeur Dear Chriss, les deux jeunes femmes manquent de politesse et de courtoisie, et s’affichent auprès des locaux. Et si elles se filment sans complexe sur Snapchat, certaines vidéos dérangent les internautes. En effet, sur X, une compilation des extraits des vacances de Maeva et Saliah en Chine ont fortement déplu.

Les deux marseillaises ont suscité une vive controverse en se moquant des coutumes alimentaires chinoises sur les réseaux sociaux. Leur attitude condescendante s’est manifestée lorsqu’elles ont exprimé leur dégoût face à la présence d’insectes dans les plats qui leur étaient proposés. En outre, Maeva Ghennam a alimenté des rumeurs infondées selon lesquelles les chinois mangeraient des chiens, ajoutant ainsi une couche de stigmatisation et de discrimination en demandant au serveur :

You eat dog ? 

Et leur comportement ne s’est pas arrêté là. Dans d’autres vidéos, elles ont ouvertement ridiculisé l’accent chinois, le caricaturant de manière déplacée. De plus, elles se sont moquées d’un enfant chinois, dépassant ainsi gravement les limites. Ces actions ont provoqué une réaction indignée parmi les internautes, qui ont accusé Maeva et Saliah de racisme flagrant. Les vidéos ont été largement condamnées pour leur manque de sensibilité culturelle et leur propagation de stéréotypes préjudiciables.

Et vous, que pensez-vous de ces vidéos ?

The post Maeva Ghennam : en vacances en Chine, l’influenceuse et son amie Saliah sont accusées de racisme appeared first on Officielles.

Advertisement

Á La Une