Connect with us

Divertissement

“Je ne suis pas mort” : atomisé par Michel Drucker, l’animateur Philippe Risoli lui répond et fait une grosse mise au point

Published

on

Il a été le visage de TF1 dans les années 1990 jusqu’en 2001, jusqu’à l’arrêt du Juste Prix. Plusieurs années après avoir été « écarté » par la première chaîne qui ne lui a plus vraiment fait confiance, Philippe Risoli a souhaité faire le bilan de sa carrière, notamment à travers son livre intitulé Dites bien à mon fils que je l’aime, paru le 7 septembre 2023 aux éditions de L’Archipel.

Dans les colonnes d’Ici Paris, l’animateur emblématique du Millionnaire a reconnu que « cela a été dur quand j’ai quitté TF1 ». Toutefois, toujours dans la même interview, il a tenu à assurer qu’il n’a « jamais touché le fond, comme [on a pu le lire parfois]« . « Et, je n’ai pas ‘dévissé’, comme l’a écrit Michel Drucker dans un livre, pour qui j’ai de la sympathie », a-t-il également concédé.

Lire Aussi  Nabilla : un nouveau bébé en route ? Son annonce complètement crazy !

A voir également : Pour Philippe Risoli, Jean-Pierre Pernaut a « joué au con » : l’ex-animateur sans pincettes sur la disparition de son ami !

Philippe Risoli répond aux critiques de Michel Drucker

En effet, les propos du présentateur de Vivement Dimanchene lui ont pas vraiment fait plaisir, et il a une nouvelle fois voulu le faire savoir ce samedi 16 septembre 2023 lors d’un entretien accordé à Téléstar. Lors de cette entrevue, Philippe Risoli a d’abord affirmé qu’il demeurait un « spectateur assidu » de la télévision. « Je regarde les jeux ; je vois qui est bon ou moins bon… Je regrette qu’il n’y ait plus de vrais présentateurs de shows », déplore-t-il avant d’en arriver à Michel Drucker.

« Michel Drucker est quelqu’un que j’admire », assure dans un premier temps l’ex-figure de TF1, avant de poursuivre : « C’est formidable pour lui, compte tenu de son état physique, de continuer à animer des émissions ». En revanche, il n’accepte pas les propos du présentateur de Vivement Dimanche, qui le considère comme un animateur qui a « dévissé ». « Je ne partage pas son point de vue. Je n’ai pas dévissé », se défend-il avant de préciser : « Quand on dévisse, c’est qu’on a commis une erreur. Je faisais partie du top 10 des animateurs et j’ai disparu ». « Je ne suis pas mort ! », a-t-il conclu avec le sourire aux lèvres. Une manière de faire comprendre qu’il envisage bientôt de revenir à la télévision et, pourquoi pas, de faire de l’ombre à Michel Drucker ? Seul l’avenir nous le dira.

Lire Aussi  "Des coups de putes", "C’est de la jalousie", la fille de Jean-Pierre Pernaut loquace quand on l’interroge sur Jacques Legros, joker de son célèbre papa !

R.F

Advertisement

Á La Une