Connect with us

Divertissement

Tempête Ciaran : Jacques Legros appelle les Français « à rester chez eux »… mais envoie un reporter au cœur des 150 km/h !

Published

on

C’est une séquence surréaliste que les téléspectateurs du 13h de TF1 ont découverte ce jeudi 2 novembre 2023. Jacques Legros a interviewé pendant plusieurs longues minutes un envoyé spécial qui se trouvait dans l’épicentre de la tempête Ciaran, alors même que les vents étaient à plus de 150 km/h. Un duplex extrêmement dangereux, que s’est autorisé TF1, en dépit des risques imposés à leur reporter Vincent Lahmaut, qui avait bien du mal à tenir debout, et à assurer son travail. « Jacques, ça y est, on est dans le pic de la tempête, 130 km/h, c’est la vitesse des vents en moyenne. Vous voyez, c’est très difficile de se déplacer. On atteint même des rafales à 150, on est très proche des records ici » a débuté le journaliste, qui n’a cessé de reculer malgré lui, emporté par les rafales s’abattant sur lui. 

Depuis Wimereux, le journaliste a rappelé le risque majeur que représente la tempête pour la mer, puisque d’importantes submersions marines sont attendues. Il se trouve que Vincent Lahmaut était justement à quelques dizaines de mètres de la mer, plus déchaînée que jamais… Une séquence lunaire, d’autant plus que Jacques Legros a quelques minutes plus tard reproché aux Bretons de sortir de chez eux pour aller se confronter aux rafales : « Ils ont même pris le risque de sortir et même de s’approcher des vagues, ce qui n’est vraiment pas à conseiller » a-t-il assuré.

Lire Aussi  Disparition d’Emile : voitures analysées, auditions… L’enquête avance

Les téléspectateurs s’offusquent

Sur la Toile, de nombreux téléspectateurs ont relayé cette séquence devenue rapidement virale, et l’ont dénoncée, en pointant du doigt la mise en danger du reporter : « Sur TF1 : Des inconscients n’hésitent pas à braver la tempête. Cinq minutes plus tard : N’hésitez pas à nous envoyer vos photos de la tempête«  a pesté l’un d’entre eux. Un avis que beaucoup d’autres téléspectateurs ont partagé : « Non mais TF1, ça ne va pas ? Vous avez laissé vos journalistes dehors, au bord de la mer, en pleine tempête ? Le pauvre journaliste face caméra tenait à peine debout, c’est quoi votre problème ? », « A part se foutre de sa gueule, quel est l’intérêt de faire une interview en pleine tempête sur la plage… Pauvre journaliste ».

Advertisement

Á La Une