Connect with us

Divertissement

Victime de 17 agressions, j‘ai été scarifié » : Laurent Kerusoré (PBLV) raconte avoir été ciblé comme « le gay du Mistral

Published

on

Ce vendredi 2 février 2024, TFX diffusait « Star Académiciens, comédiens et animateurs : que sont-ils devenus ? » Et si on a suivi les débuts de
Lucie Bernardoni, répétitrice de la Star Ac 11

, on a également recueilli le témoignage douloureux de Laurent Kerusoré, alias Thomas Marci dans la série Plus belle la vie, qui vient de revenir sur TF1 pour PBLV encore plus belle.

« J’ai été victime de 17 agressions. J’ai été scarifié« 

Lui qui fut le premier acteur à
embrasser un homme dans une série télévisée

, sur France 3, à l’époque, a beaucoup fait pour l’image des h*mos*xuels en France. Une évolution dans les mœurs qui ne s’est pas faite sans douleur… En effet, il raconte dans le documentaire qui lui est consacré : « J’étais le gay du Mistral presque comme s’ils [les téléspectateurs, N.D.L.R.] oubliaient qu’il faut être deux. C’est assez marrant socialement parlant de voir ça. Je restais, pardon, vulgairement, je n’aime pas ce mot, mais le pé** du Mistral ».

Lire Aussi  "Il y a une embrouille ou quoi ?" : En direct dans "TPMP", Cyril Hanouna intervient après une vive altercation entre deux femmes du public !

Et malheureusement, il a été exposé de
nombreuses fois à la violence homophobe

. Ainsi, Laurent Kerusoré assure : « J’ai été victime de 17 agressions. J’ai été scarifié. J’ai encore des problèmes d’épaule due à la dernière agression ». Un drame qui prouve combien de chemin il y a encore à parcourir pour la tolérance. Laurent Kerusoré prend les choses avec philosophie et assure : « Je suis quelqu’un qui va plutôt de l’avant ».

« Je ne suis pas un porte-drapeau« 

D’ailleurs, il explique aussi : « Il y a une chose qui était importante, c’est que j’avais ce travail qui me maintenait. […] Je ne suis pas un porte-drapeau, ce que je peux défendre c’est ce que je suis, ce qui est important c’est Laurent et pas sa sexualité ». Lui qui a aussi reçu des témoignages très positifs, depuis 
18 ans qu’il joue ce personnage

Lire Aussi  Milla Jasmine : accusée de sorcellerie, elle s’explique

avoue également : « Je n’en veux pas à ces agresseurs parce que je pense que c’est un manque d’ouverture d’esprit et un manque d’éducation ».

F.A

Advertisement

Á La Une