Connect with us

Divertissement

« Tous les soirs, je redécouvre ma femme », Nagui et sa blague osée sur Mélanie Page

Published

on

Marié à Mélanie Page depuis 2010, l’animateur de  »
N’oubliez pas les paroles

 » évoque très régulièrement, sur le plateau de son jeu musical sur France 2, sa femme. 

Ce fut une nouvelle fois le cas lundi soir alors qu’il était face à Karine, la nouvelle Maetro du jeu et qui compte déjà 26 victoires.
Nagui

 a alors évoqué le fait que cette dernière n’était pas physionomiste et lui a demandé avec beaucoup d’humour : « Vous pensez que je m’appelle Bruno Guillon, c’est ça ? Mais vos patients, vous ne les reconnaissez pas ? » 

A cette question, la Maestro a rétorqué : « Au début, je peux avoir du mal ! Après quand vous voyez quelqu’un régulièrement ça va. Par contre, les gens que je n’ai pas vues depuis longtemps… « .

Lire Aussi  Ciara donne naissance à son quatrième bébé : son prénom est celui d'une célèbre Mayonnaise

Une vanne osée 

Il n’en fallait pas plus à Nagui pour lancer, le sourire aux lèvres, qu’il comprenait sa candidate. Avant d’ajouter : « Moi c’est pareil, c’est un drame ! Mais ça vient peut-être aussi du fait qu’on en voit tellement, qu’on ne sait plus qui est qui. Et en même temps, ça me permet tous les soirs de redécouvrir ma femme en me disant : ‘Ah, c’est vous ! Enfin toi !’ C’est ça qui est pratique ! ».

Le mois dernier, le présentateur de France 2 avait aussi parler de
Mélanie Page

. A ce moment là, l’ancienne maestro, Laëtita, avait assuré avec humour qu’il avait « bousillé » sa vie, il en avait alors profité pour lâcher : « Ma femme me l’a déjà dit !« .

Un duo plein de tendresse et d’humour

Ensemble depuis l’année 2000, le couple à 3 enfants : Roxane 20 ans, Annabel 16 ans et Adrien 12 ans. Malgré le temps qui défile et leurs emplois du temps respectifs très chargés, rien ne semble avoir d’emprise sur leur amour. L’humour et la taquinerie semble être au coeur de leur équilibre.

Lire Aussi  "Il ne s’en vante pas parce que…", Laurent Ruquier en froid avec Laurent Gerra, récit d’une brouille très spéciale
Advertisement

Á La Une