Connect with us

Divertissement

« C’est une cata », Cyril Hanouna explique pourquoi « on ne peut pas gagner » avec Slimane à l’Eurovision

Published

on

La France va-t-elle, ou du moins peut-elle, remporter le concours de l’Eurovision, dont la 68ème édition aura lieu le 11 mai prochain ? C’est la question qui animait les débats de Touche pas à mon poste ce 15 avril. Et chose rare : l’unanimité a envahi le plateau. Tous les chroniqueurs, ainsi que 
Cyril Hanouna

se sont accordés pour affirmer que la chanson de
Slimane

, « Mon amour », était une vraie réussite. L’animateur l’avait d’ailleurs déjà évoqué le matin-même dans Culture Médias, l’émission médias d’Europe 1. « Dans la vie, c’est un amour de mec. Tout le monde adore Slimane. C’est une très bonne idée, le son est très bon », avait alors soutenu Cyril Hanouna, avant de révéler qu’il était impossible, ou du moins peu souhaité, que le chanteur gagne.

« On ne peut pas gagner car c’est très compliqué. Lorsque j’avais animé avec Stéphane Bern, les gens de la chaîne m’avaient dit que l’idéal était de terminer deuxième ou troisième car on est en course jusqu’à la fin. Finir premier, c’est une cata car on doit organiser l’année d’après et ça coûte énormément d’argent. Le show en Russie où j’étais allé coûtait 32 millions d’euros à faire. Si on fait ça ici, on ferme tout, il n’y a plus de Nagui, plus d’émissions », explique ainsi Cyril Hanouna.

Lire Aussi  Le fils d’une célèbre candidate finit en sang à l’hôpital, elle fait des révélations CHOC !

« Arrêtons la mascarade ! »

De quoi mettre en rogne
Gilles Verdez

, qui s’interroge alors sur l’utilité pour la France de participer au concours. « Arrêtons la mascarade ! », peste d’abord le chroniqueur. Avant de poursuivre : « Moi ce qui me gêne, si on ne peut pas gagner, c’est qu’il y a un côté bidonné, il y a un côté « on y va mais on est sûr de perdre ». Si c’est une machine à perdre, si on ne gagne plus jamais, mais qu’est ce qu’on va foutre là bas ?« , s’emporte alors Gilles Verdez.

Le chroniqueur est alors rejoint dans sa diatribe par
Bernard Montiel

, laissant les deux chroniqueurs rappeler les us et coutumes des votes de l’Eurovision : « C’est vrai que très peu de pays nous soutiennent. Les pays de l’ex-URSS votent entre eux. Les pays scandinaves votent entre eux, pareil pour les pays anglo-saxons. Et nous, il n’y a que la Belgique qui nous accorde trois points comme des cons ! » Reste à voir si cette prédiction s’appliquera réellement lors du concours, Cyril Hanouna a prédit un top 10 pour le candidat français, là où les bookmakers prédisent pour le moment une plus optimiste sixième place.

Lire Aussi  Ludivine Rétory, chroniqueuse de Cyril Hanouna et "TPMP ", prend la défense d’Aya Nakamura : "Allez bien vous faire en..."
Advertisement

Á La Une