Connect with us

Divertissement

Dominique Lagrou-Sempère dit tout ce qu’elle sait du remplacement de Jean-Pierre Pernaut par Marie-Sophie Lacarrau et… ça fait mal !

Published

on

Depuis son départ précipité de TF1, Dominique Lagrou-Sempère n’a aucun regret. La preuve, à l’occasion de la sortie de son ouvrage intitulé « Celle qui ‘aime enfin », l’ancienne journaliste s’est confiée sur les raisons qui l’ont poussé à prendre la poudre d’escampette auprès de Jordan De Jordan de Luxe. Invitée dans son émission, « Chez Jordan » ce vendredi 17 mars 2023, celle qui a disparu de l’antenne depuis plus d’un an a décidé de jouer carte sur tables.

« J’aurais adoré prendre la suite et présenter le 13 heures de Jean-Pierre Pernaut. On ne me l’a pas proposé. Mais ce n’est pas la raison pour laquelle je suis partie parce qu’après, j’ai continué, mais je n’y prenais plus de plaisir », a confié celle qui reste très appréciée des Français malgré sa disparition du petit écran.

Lire Aussi  Dave : les médecins pensaient "qu'il n'allait pas passer la nuit" après son terrible accident

Une volonté de prendre la suite de Jean-Pierre Pernaut qui n’a pas été entendue par la chaîne à son plus grand regret : « J’en ai parlé à TF1, mais ils m’ont répondu que ce n’est pas d’actualité… Après, Marie-Sophie a été choisie par la direction pour remplacer Jean-Pierre et les derniers temps, moi, je n’étais plus très heureuse à TF1, voilà… Je pense que j’avais envie d’autres challenges », a confié Dominique Lagrou-Sempère qui a tout de même précisé qu’elle était ravie pour sa consœur Marie-Sophie Lacarrau.

À voir aussi : Sur un plateau, Lou, la fille de Jean-Pierre Pernaut sort de ses gonds !

Un beau clin d’œil à Jean-Pierre Pernaut

Pour rappel, c’est à la suite du décès de Jean-Pierre Pernaut que la journaliste a décidé de raccrocher les gants pour se réaliser à un nouveau : celui de l’écriture. « Moi, je suis une personne qui aime les épreuves, avec Jean-Pierre, j’en ai eu tous les jours… Et d’un seul coup, là, je n’en avais plus. On ne me proposait plus grand-chose », a-t-elle conclu. Une phrase qui témoigne de toute l’affection que la journaliste portait à son défunt collègue du JT de 13 heures.

Lire Aussi  Disparition d’Émile, 2 ans, au Vernet : pourquoi de nouvelles recherches devraient avoir lieu cet hiver

L.Z.

Advertisement

Á La Une