Connect with us

Divertissement

« Plus je mets des photos de moi, moins je vais bien », chez Laurent Delahousse, la chanteuse Angèle révèle son profond mal-être lié aux réseaux sociaux !

Published

on

A seulement 27 ans, Angèle est déjà une icône. Pas uniquement de la musique mais aussi de la mode ! Pour preuve, à peine sortie mi-avril 2023, du prestigieux et so hype festival de Coachella, en Californie, que la belle fait sensation au Met Gala qui se déroulait à New York, le 1er mai. Une apparition qui a marqué les esprits sur Instagram ! Pour célébrer la mémoire du grand couturier Karl Lagerfeld, la chanteuse belge arborait une sublime robe bandage et transparente noire signée Chanel. Un look super sexy et chic qui a déchaîné les commentaires… Et rebelote le 4 mai où la jeune femme a publié une série de clichés où on la voit vêtue d’une mini-jupe blanche associée à un cardigan de la même couleur. Côté chaussures, elle avait opté pour une paire de boots à talons. Un total look qui lui allait à merveille et qui a récolté pas loin de 200.000 mentions “j’aime” sur la Toile !

Face à un tel phénomène de société, Laurent Delahousse ne pouvait manquer d’inviter à son 20h30 Le dimanche ce 7 mai, celle que Guillaume Canet a choisie parmi toutes pour incarner la si belle Falbala dans son Astérix & Obélix : l’Empire du milieu. Et surtout lui demander quels sont ses rapports si particuliers avec les réseaux…

Lire Aussi  Léna : accusée d’abuser des injections aux lèvres, elle s’exprime

 

 

 

 

“Est-ce que fondamentalement ça me rend heureuse…”

Et l’artiste, sœur de Romeo Elvis, de s’épancher comme jamais : “J’ai un rapport très changeant avec les réseaux sociaux. Je suis à la fois très soucieuse de ne pas donner trop de moi et en même temps, je suis là en train de répondre à une interview où je me livre à fond… et ce soir, je vais peut-être mettre des Story où je vais mettre plein de choses, parfois je suis rattrapée par mon besoin aussi de me rassurer, de me dire ‘en fait, j’ai envie de mettre des photos de moi parce que ça me fait plaisir, parce que ça flatte mon égo, parce que j’en ai besoin’ mais faut bien imaginer que plus je mets des photos de moi, moins je vais bien et je crois que c’est le cas pour tout le monde.” , assure-t-elle avant de continuer son auto-analyse : “Moi je joue le jeu des réseaux sociaux mais est-ce que fondamentalement ça me rend heureuse… je ne sais pas. Mais je sais qu’aujourd’hui, je n’ai pas trouvé d’autres solutions que de jouer le jeu. Je crois que tout est une question de nuances, d’équilibre et de moments aussi…”

F.V.

Advertisement

Á La Une