Connect with us

Divertissement

“J’ai quatre enfants à nourrir”, cette intervention de Bruno Lemaire sur les prix “insupportables” “des pâtes” dans “Quelle Epoque !” qui ne passe pas !

Published

on

De nouveau à l’antenne de France 2, après une interruption la semaine passée due à la diffusion en direct du grand concours de l’Eurovision, Quelle Epoque !recevait ce samedi 20 mai 2023, un plateau  assez hétérogène composé des personnalités qui font l’actualité du moment : Basile Boli, Mathieu Madénian, Alice Pol, Frédéric Hazan, Camille Combal, Wahiba Gallart, DJ Pone, Manuel Ferrara et… Bruno Le Maire. Ce dernier, auteur de Fugue américaine, paru aux éditions Gallimard, n’a pas manqué de répondre à la controverse sur son roman comportant quelques passages érotiques qui font le buzz et surtout à l’humoriste Philippe Caverivière qui en a fait toute une chronique… sous l’œil avisé de l’invité Manuel Ferrara, véritable “p*rn star”. Mais gaudriole à part, le ministre de l’Economie et des Finances a aussi sérieusement été interviewé par Léa Salamé sur l’actuelle inflation et les conséquences sur notre société. Et sa réponse n’a pas manqué de faire réagir les réseaux sociaux !

 

Lire Aussi  Santé : quels sont les bienfaits des champignons, ces alliés de l'automne ?

 

A voir également : Invitée sur TPMP, la famille Gayat de “Familles nombreuses : la vie en XXL” révèle son budget courses par mois et c’est presqu’un Smic !

 

 

 

“En plus d’être un mensonge c’est indécent”

En effet, pour affirmer qu’il était bien conscient des effets produits par l’inflation sur le portefeuille des Français, Bruno Le Maire n’a pas hésité à évoquer son cas personnel : “J’essaie d’être juste, de faire attention à ce que les prix baissent pour le consommateur. Parce que j’ai moi-même une famille nombreuse, j’ai quatre enfants à nourrir”, a-t-il avancé avant de préciser que lui-même devait “payer beaucoup de paquets de pâtes”, ce qui lui permettait de savoir “parfaitement que les prix sont devenus insupportables pour les Français”. Sa comparaison avec le commun des mortels n’a évidemment pas manqué de faire réagir, notamment à gauche où l’on a dégainé son Twitter illico ! Ainsi le député LFI de la Haute-Vienne Damien Maudet a aussitôt déclaré : “Bruno Le Maire, 10.000 euros nets par mois, souffre du prix des pâtes. Alors que devrait dire l’immense majorité des Français – dont 10 millions vivent sous le seuil de pauvreté. Quelle déconnexion” a t-il balancé. Même son de clche pour la députée écologiste des Hauts-de-Seine, Sabrina Sebaihi qui réplique : “Quand on est privilégié par la vie, de surcroît quand on est ministre, on se garde d’expliquer que l’on vit les problèmes du quotidien des Français. En plus d’être un mensonge c’est indécent”, a-t-elle souligné.  De son côté, le Rassemblement national, en la personne de Julien Odoul, porte-parole du parti d’extrême droite, a dénoncé un “foutage de gueule”. Et, surtout, des centaines d’anonymes d’abonder dans leur sens… de tous horizons politiques.

Lire Aussi  Nicolo : sur le point d’en rajouter dans l’affaire d’Hilona et Julien Bert ?

F.V.

 

Advertisement

Á La Une