Connect with us

Divertissement

« On file pas de l’héro à son gamin de 14 ans… non ? » : Anthony Delon s’agace et se lâche au sujet de Nico, la mère d’Ari Boulogne

Published

on

La nouvelle est intervenue il y a quelques jours. Ari Boulogne a été retrouvé mort à son domicile situé dans le XVème arrondissement de Paris dans la nuit du vendredi 19 au ce samedi 20 mai 2023, selon Le Parisien. Une femme âgée de 58 ans a été placée en garde à vue pour non-assistance à personne en danger.

Elle a été mise en examen pour homicide involontaire et non assistance à personne en danger, a indiqué le parquet de Paris à l’AFP. Elle a également été mise en examen pour transport, détention, acquisition et cession de stupéfiants. Suite à cette triste nouvelle, plusieurs messages sont apparus sur les réseaux sociaux. Anthony Delon a également pris la parole. Le comédien s’est saisi de son compte Instagram pour y publier une photo. « Repose en paix Ari », a-t-il écrit en légende d’un fond noir sur lequel on pouvait lire « RIP ». « Une destinée tragique Tristesse. Un pensée ce soir pour ses deux enfants ».

Lire Aussi  Coralie Porrovecchio : ‘je ne vais être entourée que de garçons’, elle s’exprime sur le sexe de son 2ème enfant

Anthony Delon passablement agacé !

Des mots salués par ses abonnés dans les commentaires, cependant, un message est resté en travers de la gorge de l’aîné d’Alain Delon. En effet, un internaute a commenté sa publication en écrivant que le sexagénaire était sûrement au paradis avec sa « mère chérie ». De quoi agacer le comédien qui a écrit : « Vous savez, sa mère l’a mis dans l’héroïne à 14 ans. Il en parle dans son ouvrage. Le cas contraire, les choses auraient peut-être été différentes ! On file pas de l’héro à son gamin de 14 ans… non ?« , a-t-il réagi. Dans ses mémoires L’amour n’oublie jamais, publiées en 2001 et citées par Closer, le fils de Nico, chanteuse du Velvet Underground morte en juillet 1988 à Ibiza. « Pour moi, c’était une très bonne mère. Elle m’a tout donné. Même la drogue, je l’ai vécue à fond avec elle sans que ce soit un problème. De mes 16 ans jusqu’à la fin, nous avons partagé la drogue, la même seringue. C’était une manière d’être ensemble ».

Lire Aussi  Sylvie Tellier, Lio, Elsa Esnoult… les plus grands déçus de Danse avec les stars

À voir également : « Rupture de contrat, moi je ne reviens pas », quand Alain Delon menace violemment le réalisateur d’ »Asterix et Obelix aux Jeux Olympiques » !

La Rédaction

Advertisement

Á La Une