Connect with us

Divertissement

« Vulgarité », « moquerie », « déni de viol » : Thierry Ardisson va recevoir la légion d’honneur et Judith Godrèche est furieuse

Published

on

Le 11 avril 2024,
Thierry Ardisson recevra la légion d’honneur

, des mains du président Emmanuel Macron, pour couronner 36 années de télévision et des émissions cultes comme « Lunettes noires pour nuits blanches », « Rive droite /Rive gauche », « Tout le monde en parle », « Salut les terriens » et « 93 faubourg Saint-Honoré ». Et outre le député
Quentin Bataillon

, qui a été recalé de la cérémonie, il en est une qui ne s’en réjouit pas du tout… c’est Judith Godrèche.

« Un président va décerner la légion d’honneur à ce monsieur »

L’actrice qui fut régulièrement son invitée à travers le temps a exhumé une interview particulièrement touchy que l’homme en noir avait fait d’elle, en 1992, dans « Double jeu« , sur Antenne 2. Sans le nommer, Thierry Ardisson évoque
sa relation avec le réalisateur Benoît Jacquot

, un « vieux de 35 ans« , et lui demande ensuite si elle pourrait tourner un film pornographique, avant d’ironiser qu’il n’ira pas voir son film, si elle n’y apparaît pas nue… 

Lire Aussi  Anthony Colette : son attitude avec Inès Reg durant le prime agace les internautes

Judith Godrèche partage également un extrait de l’émission « Tout le monde en parle« , au cours de laquelle
Laurent Baffie et Thierry Ardisson

avaient malmenés Christine Angot, en 2000, avant qu’elle ne quitte le plateau. L’animateur revenait alors sur l’inceste dont a été victime l’écrivain, et a cité « son père l’a forcé à manger des clémentines sur son s*xe, c’est de l’inceste hein, et il l’a sodomisée« .

Des extraits qui ont fait monter la moutarde au nez de Judith Godrèche, qui estime : « Il y a des vies durant lesquelles certaines personnes vivent l’impensable. L’impensable tue, détruit, atomise ». Et de tomber des nues en expliquant : « Christine Angot se réveille dans cette même vie. Dans laquelle un président va décerner la légion d’honneur à ce monsieur ».

Lire Aussi  Meghan Markle : accusée de se prendre pour ‘la Beyoncé de Grande-Bretagne’

Engagée depuis des mois pour relancer le Me Too dans le cinéma en France, l’égérie a par ailleurs estimé : « Il faudrait un attaché à l’Élysée dont le rôle serait uniquement d’informer le président des souffrances vécues publiquement (car on ne peut pas feindre de ne pas savoir) depuis des années par des personnes qui- tout comme ces hommes décorés – font partie de notre société ».

« La vulgarité de la moquerie – non acceptable »

Elle a également précisé : « Que le message soit clair. Le respect de ces souffrances non négociable« , avant de condamner chez le mari d’Audrey Crespo-Mara : « La vulgarité de la moquerie – non acceptable. Le déni viole de nouveau ».

Judith Godrèche a souhaité : « Que quelqu’un dans ce système féodal s’attèle à cette tâche : informer le président. Tous les jours. Lui raconter cette réalité. Des artistes. Des anonymes. Des actrices. Des écrivains. Des français. Tout un pan de souffrance semble passer à l’as. Systématiquement ».

Lire Aussi  Cynthia : elle assume son rapprochement avec Kevin Guedj et se livre
Advertisement

Á La Une