Connect with us

Divertissement

Un désosseur et une pelle retrouvés dans le coffre d’un prétendant de « L’amour est dans le pré » : son agricultrice lui demande des comptes immédiatement !

Published

on

Une femme, deux prétendants. La 18e saison tant attendue de l’émission L’amour est dans le pré a débuté le 21 août dernier, offrant aux téléspectateurs l’opportunité de découvrir une multitude de candidats aux profils variés. Parmi eux, Patrice, un éleveur de vaches allaitantes et polyculteur de 39 ans résidant en Normandie, Jean-Paul, céréalier, Roméo, éleveur de vaches laitières en Auvergne-Rhône-Alpes, ou encore Anaïs, éleveuse de chèvres de 35 ans originaire de Nouvelle-Aquitaine.

Ayant peu d’expérience en matière d’amour, cette dernière a été encouragée par deux de ses amies à participer au programme animé par Karine Le Marchand. Dans sa quête d’un homme doux, le trentenaire a ouvert ses bras à Thomas, un informaticien souriant venu de Suisse, mais aussi à Romain, un homme mystérieux.

A voir également : Karine Le Marchand : un ancien candidat de « L’Amour est dans le pré » présente sa fille !

Lire Aussi  Danse avec les Stars : Inès Reg en larmes après sa prestation, que s’est-il passé ?

Vive inquiétude dans L’Amour est dans le pré

Pour apprendre à connaître la jolie brune, les deux rivaux l’ont alors rejoint à sa ferme. Si l’arrivée de Thomas a été accueillie avec enthousiasme par les téléspectateurs, celle de Romain n’a malheureusement pas fait mouche. D’autant que ce dernier n’est pas venu les mains vides. En effet, le jeune homme a apporté un stock de matériel peu conventionnel. À savoir : une pelle et un couteau à désosser. Des choix surprenants qui ont suscité l’inquiétude d’Anaïs et de Thomas.

Intriguée, l’agricultrice a donc tenté d’en savoir plus. « Je mets toujours ça dans ma caisse quand je me casse en vadrouille », a expliqué Romain. « Quand je pars en week-end ou quoi ou que je vais chez mes parents, c’est le matos que je prends tout le temps ». Des explications qui n’ont fait qu’amplifier les doutes d’Anaïs qui se demande encore : « Qu’est-ce que c’est que ce boucher qui arrive avec des couteaux et une pelle pour enterrer Thomas au fond du jardin ? Je ne vais pas dire que ça me fait peur non plus, mais je trouve ça bizarre ». Romain a-t-il voulu tirer son épingle du jeu en favorisant ses outils aux fleurs et aux chocolats ? Mystère…

V.B

Advertisement

Á La Une