Connect with us

Divertissement

« Les Espagnols et les Français… », Victoria Abril, problématique dans « Clem » ? Agustín Galiana se lâche

Published

on

Dans le microcosme du petit écran, les rumeurs de tensions entre acteurs font souvent les choux gras des médias. Récemment, c’est le plateau de la série télévisée « Clem », diffusée sur
TF1

, qui a été le théâtre de supposées discordes. Agustín Galiana, célèbre pour son rôle d’Adrián Muñoz dans cette fiction à succès, s’est retrouvé sous les feux de la rampe.

Ainsi, interrogé sur ces fameuses « tensions » lors de son passage dans l’émission « On refait la télé » sur RTL. En effet, il semblerait que les deux acteurs de la série aient du mal à s’entendre. En évoquant des problèmes d’incompréhension, et même des différences culturelles… L’acteur de TF1 se lâche !

À voir également : Lucie Lucas se lâche à propos de Victoria Abril qui défend Gérard Depardieu !

Lire Aussi  Illan : prêt à mettre fin à ses jours ? Milla Jasmine s’inquiète

Entre incompréhension culturelle et malentendus

La question des conflits en coulisse est délicate, notamment lorsqu’elle implique des personnalités aussi populaires que
Victoria Abril

. Face aux insinuations, Agustín Galiana n’a pas hésité à partager son point de vue. Selon lui, ce sont les différences entre les mentalités espagnoles et françaises qui sont en causes. Particulièrement, en termes de communication et de contact physique, pourraient être à l’origine de certains malentendus.

Néanmoins, l’acteur et chanteur a exprimé son affection pour ses deux collègues, soulignant son désir de voir les tensions apaisées. Son approche diplomatique et son appel au dialogue illustrent son souhait de maintenir une atmosphère harmonieuse. Tant pour le bien-être des équipes que pour la qualité de la production.

Face aux rumeurs et aux spéculations, Agustín Galiana a choisi de prôner l’entente et la compréhension mutuelle. En adoptant une attitude conciliante et en valorisant les liens qui unissent les
membres de l’équipe

Lire Aussi  Undiz * Barbie : kimono, brassière, body... zoom sur la collection ultra-girly à ne pas louper !

… Augustin Galiana rappelle que derrière chaque production se trouve une famille artistique, dont l’harmonie est essentielle à la réussite de l’œuvre commune.

Advertisement

Á La Une