Connect with us

Divertissement

Le député Carlos Martens Bilongo accusé de blanchiment de fraude fiscale : Stéphane Plaza mêlé malgré lui à l’affaire !

Published

on

Après l’affaire Quatennens, l’affaire Boyard ou encore l’affaire Coquerel, les Insoumis se retrouvent une fois de plus mêlés à un nouveau scandale : depuis quelques heures, les révélations dévoilées par BFMTV sur les petites affaires de Carlos Martens Bilongo, député Insoumis de la huitième circonscription du Val-d’Oise, font l’effet d’une bombe. Le jeune homme politique de 32 ans est visé par une enquête préliminaire pour « blanchiment de fraude fiscale et abus de biens sociaux » et « manquement de déclaration à la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP) ».

En effet, à la suite d’un signalement émis en avril dernier par un service de renseignement français, Carlos Martens Bilongo se retrouve soupçonné d’avoir dissimulé un peu moins de 200 000 euros aux autorités fiscales. Des allégations que le député a catégoriquement réfutées dans un communiqué, affirmant « n’avoir jamais ouvert de compte à l’étranger » et que « toutes les sommes versées sur (ses) comptes sociétés ont été déclarées en bonne et due forme ». Mais dans la foulée, BFMTV a enfoncé le clou en affirmant que l’élu du clan Mélenchon avait joui jusqu’en décembre 2022 d’un logement social situé à Villiers-le-Bel, qu’il aurait sous-loué à l’une de ses sœurs, alors même qu’il était d’une part propriétaire de deux biens immobiliers, et d’autre part rémunéré depuis six mois à hauteur de 7 500 euros bruts par mois.

Lire Aussi  Anaïs Camizuli : bientôt en couple ? Elle s’exprime sur son célibat

« Le Stéphane Plaza de la NUPES »
Un nouveau scandale médiatico-politico-judiciaire, auquel se retrouve bien malgré lui mêlé Stéphane Plaza. En effet, dans son billet d’humeur quotidien sur RTL, l’humoriste Philippe Caverivière, qui intervient tous les samedis dans Quelle Époque sur France 2 avec Léa Salamé et Christophe Dechavanne, a qualifié Carlos Martens Bilongo de « Stéphane Plaza de la NUPES », avant d’enchaîner, devant un Cartman hilare : « Depuis qu’il a quitté les murs de RTL, il n’a que des emmerdes ! Un peu comme Éric Zemmour, en fait […] Il est de gauche Carlos, mais il a inventé la gauche Balkany un petit peu ». Reste à savoir si la star de M6 saura rire de cette comparaison peu élogieuse.

CG

Advertisement

Á La Une