Connect with us

Divertissement

« Besoin que le mot viol soit prononcé » : choquée par le témoignage d’une invitée abusée par Claude François, Faustine Bollaert explose de colère dans « Ça commence aujourd’hui »

Published

on

A ce jour, Faustine Bollaert est l’un des visages phares du PAF. Voilà plusieurs années qu’elle s’illustre au sein de France Télévisions. Quotidiennement, ses fidèles téléspectateurs aiment la retrouver dans « Ça commence aujourd’hui », le célèbre programme de la deuxième chaîne. A l’antenne, l’heureuse maman de deux enfants donne la parole à des stars ou des anonymes interrogés sur des sujets variés.

De temps à autre, les témoignages sont des plus bouleversants. Toutefois, l’épouse de Maxime Chattam se fait violence pour arriver à s’en préserver. « Je m’imprègne de cette émission avant, je me prépare […] C’est vraiment un peu sportif finalement », a t-elle analysé sur le plateau de « C médiatique » en avril 2023. Au fil des saisons, Faustine Bollaert a su apprendre à prendre du recul quant à ses émissions.

« Aujourd’hui, je trouve que j’arrive un petit peu plus à gérer les choses parce que je mentalise les émissions dès le début de la semaine. On tourne le jeudi et le vendredi, et quand je sais qu’il va y avoir une émission très difficile, je me prépare avant […] », a renchéri la principale intéressée. Et de renchérir avec philosophie : « Je ne me prends pas le camion en pleine tronche, je vois le camion arriver et ça me permet de gérer un peu plus la situation devant mes invités ».

Lire Aussi  Les Cinquante saison 2 : l’identité des premiers candidats éliminés se précise

à voir également :

« Une tendre pensée à Christine… »

Face caméra, Faustine Bollaert fait de son mieux pour garder une certaine neutralité. Mais il lui est déjà arrivé de faire part de ses ressentis sans filtre : « Il y avait une femme qui a découvert en direct à travers notre interview qu’elle avait été victime d’un viol, et ça m’avait complètement bouleversée, je me suis mis d’ailleurs un petit peu en colère sur le plateau, tellement ça me prenait aux tripes […]. »

Ce lundi 22 mai 2023, la présentatrice s’est saisie de son compte Instagram pour mettre en lumière la prise de parole d’une de ses invitées prénommée Christine venu témoigner dans « Ça commence aujourd’hui ». Cette dernière victime de viol – et ayant côtoyé Claude François grâce à son métier de danseuse – a eu du mal à mettre des mots « justes » sur ses ressentis. Ayant craqué pour elle, l’interprète de « Comme d’habitude » aurait très vite décelé sa « fragilité » pour mieux la manipuler et abuser d’elle…

Lire Aussi  Laurent Wauquiez : son dîner à 100.000 euros… qui reste en travers de la gorge !

Malgré la notoriété du chanteur, Faustine Bollaert a tenu à condamner ses actes, tout en légitimant le traumatisme de son interlocutrice ! « J’écoute, je comprends, j’accompagne, mais parfois, il me semble nécessaire de prononcer les mots justes », a t-elle affirmé en légende de cette séquence relayée via son feed. Avant de conclure le cœur lourd : « Peu importe celui dont on parle, au nom de toutes les victimes, au nom de tous les jeunes qui nous regardent, au nom de tous ceux qui ont besoin que le mot ‘viol’ soit prononcé. Une tendre pensée à Christine dont l’histoire insupportable m’a révoltée au point de laisser exprimer ma colère ».

N.B

Advertisement

Á La Une