Connect with us

People

Marina Foïs traumatisée : ce drame qui l’a empêchée d’écouter de la musique

Published

on

Que les acteurs soient fans de musique relève presque de la logique. Pourtant, Marina Foïs ne fait pas partie de ces mélomanes qui se déhanchent ou se laissent porter par les émotions d’une chanson. L’actrice assume et a même expliqué la raison de ce manque d’intérêt musical sur les ondes de France Inter.

Dans la famille des artistes, il y a les chanteurs qui deviennent acteurs à l’image de Benjamin Biolay, qui a peut-être poussé la chansonnette au mariage de Julie Gayet et François Hollande, les comédiens qui s’essaient à la chanson comme a pu le faire Gérard Depardieu et il y a l’actrice à la culture musicale de « m*rde » selon ses propres dires : Marina Foïs. Cette dernière, prochainement à l’affiche du film En roue libre avec Benjamin Voisin, était invitée avec son partenaire dans l’émission Popopop présentée par Antoine de Caunes sur France Inter. L’occasion d’en apprendre plus sur cette facette de la comédienne.

Lire Aussi  Manon Tanti avec son mari Julien dans un bain : les internautes n’apprécient pas sa position

Qui dit musique dit idole ou chanteur favori. Sauf queMarina Foïs n’en a pas. Elle a donc simplement lâché le morceau et avoué qu’elle et la musique, ça faisait deux, contrairement à d’autres : « Quand j’étais enfant, j’ai fait huit ans de piano, et vraiment la prof de piano a dit à la fin à mes parents ‘Il faut qu’elle arrête. Elle n’a aucun talent, elle n’a pas d’oreille, rien' ». Si ce constat peu sympathique a marqué la future actrice, ce manque d’intérêt a une toute autre explication familiale. Bien moins drôle cette fois-ci.

« Il y a une histoire psychanalytique derrière tout ça, ma grand-mère, la famille de timbrée…, a débuté la maman de Lazare, 17 ans et Georges, 13 ans avant de poursuivre. La musique était interdite chez ma grand-mère. Parce que quand elle avait 16 ans, elle avait rendez-vous à la Salle Pleyel pour voir un concert avec son frère adoré, qui n’est jamais arrivé pour la bonne raison qu’il est mort ce jour-là. » Cette perte inattendue, qu’elle a elle-même vécue, la grand-mère de Marina Foïs ne l’a pas soignée en musique, bien au contraire.

Lire Aussi  Chantal Ladesou bouleversante dans 50' Inside : elle revient sur la mort de son fils Alix à 21 ans

« Elle, timbrée comme elle est, au lieu de guérir cette douleur-là, elle a interdit la musique. Donc je crois que tout était très compliqué. Je n’en ai pas écouté pendant des années. Je disais : ‘Non, je n’aime pas la musique.' » Marina Foïs s’est finalement ouverte à la chanson après une remarque de Benjamin Biolay qu’elle n’a d’ailleurs pas bien prise sur le moment : « On parle de ça et il me dit :C’est nul, c’est une pose, c’est un personnage que tu t’es donné. Arrête de dire ça et tu verras que tu en écouteras’. Et en fait, ça m’a un peu vexée. Donc maintenant j’en écoute plus mais je ne suis pas une grande mélomane« . C’est toujours mieux que rien !

Advertisement

Á La Une