Connect with us

Divertissement

Samir Nasri passe aux aveux sur sa lourde maladie : cette pathologie qui terrasse…

Published

on

Il régalait par sa technique à l’époque où il foulait encore les terrains. À présent, c’est par ses mots et ses anecdotes toutes plus hilarantes les unes que les autres que Samir Nasri parvient à régaler ses fans. Devenu chroniqueur sportif sur Canal +, l’ex-joyau de l’Olympique de Marseille qui a pris quelques kilos depuis sa retraite, débriefe et analyse les matchs de Ligue des Champions et de Ligue 1 aux côtés de Laure Boulleau et Hervé Mathoux.

Jamais avare d’anecdotes, il n’hésite pas à dévoiler les coulisses de certaines situations qu’il a vécues. Comme la fois où il tenait tête à son coach à l’époque où il évoluait à Manchester City : Roberto Mancini. Ou encore quelques révélations sur l’équipe de France. Il y a quelques heures, il revenait notamment sur la polémique de Knysna à la Coupe du Monde 2010. Lorsque les Bleus refusaient de descendre du bus pour s’entraîner et défier leur coach Raymond Domenech. Non sélectionné pour la compétition, il ne cachait pas sa joie lorsqu’il assistait au fiasco de l’homme qui n’avait pas souhaité le retenir pour cette édition.

Lire Aussi  Une femme décapitée par son ex en pleine rue aux USA

Samir Nasri a cru mourir

Mais ce lundi 21 novembre, c’est une anecdote beaucoup moins amusante que racontait Samir Nasri à Nathalie Levy. Invité dans l’émission En Aparté sur Canal +, l’ex-footballeur revenait sur un moment très difficile pour lui. Il faut remonter en 2008, lorsqu’il évolue encore pour l’Olympique de Marseille. À cette époque, il contracte une méningite qui aurait pu avoir raison de lui.

« En manque de mourir », comme le rappelle Nathalie Levy, Samir Nasri doit se rendre à l’hôpital plusieurs jours pour soigner sa maladie. Durant cette période, il a pu compter sur des personnes importantes qui lui ont permis de tenir le coup. Notamment l’ex-président de l’OM, le regretté Pape Diouf, ou encore Louis Acariès. « Ils m’ont envoyé des fleurs chaque jour à l’hôpital, ils ont appelé mes parents pour prendre de mes nouvelles. Je ne l’ai jamais oublié », s’est-il souvenu les larmes aux yeux.

Lire Aussi  Classement des sportifs africains les plus riches: la fortune incroyable d’Eto’o

A voir également : Samir Nasri papa pour la première fois, il confirme l’heureuse nouvelle.

R.F

Advertisement

Á La Une