Connect with us

Divertissement

« Tout cela est dérisoire… » : Claire Chazal prend la défense du ministre Eric Dupond-Moretti après les lourdes accusations de TF1 et BFMTV

Published

on

Présent à Aurillac dans le Cantal ce mardi 29 août 2023, à l’occasion d’une manifestation de femmes s*ins nus, la sortie d’Éric Dupond-Moretti face aux journalistes de BFMTV et TF1 est loin d’être passée inaperçue. Tout sourire, croyant faire une blague, le garde des Sceaux s’est ainsi adressé aux femmes journalistes face à lui :  »Je constate que parmi les journalistes femmes qui m’ont interrogé, personne n’était devant moi les s*ins nus, hein. Il ne faisait pas assez chaud ? » Des propos qui ont rapidement provoqué un tollé, et contestés conjointement par les rédactions de BFMTV et TF1.

Invitée de TVMAG ce mercredi 31 août, la journaliste Claire Chazal, ancienne papesse des JT du week end de TF1 jusqu’à son licenciement en 2015, a pris la défense du ministre, en pointant du doigt une polémique  »dérisoire » :  »On a des conflits, des accrochages, ça dépend des personnalités. C’est exactement ce qu’il se passe avec Eric Dupond-Moretti, on le sait très bien qu’il est fort en gueule, qu’il s’exprime avec sa faconde, avec ses images personnelles. Moi, j’ai envie de dire que c’est presque dérisoire. Pardon de dire ça, mais je ne pense pas qu’il porte atteinte à la dignité de la femme […] C’est une plaisanterie, elle n’est peut-être pas bienvenue […] mais en même temps, il a ses réactions, et c’est un peu dérisoire » a nuancé celle qui, à la ville, est intime de Marc-Olivier Fogiel, le patron de BFMTV.

Lire Aussi  Nabilla et Thomas : recalés d’un restaurant à Cannes ? La vidéo fait réagir

A voir également : ONPC : Claire Chazal pour remplacer Yann Moix ? La réponse de Laurent Ruquier

Fogiel refuse de jeter Dupond-Moretti en pâture, sa rédaction s’indigne

Dans un communiqué de presse, la société nationale des journalistes de BFMTV déclarait ce mardi condamner  »les propos tenus par le ministre de la Justice à Aurillac, et adressés à plusieurs journalistes dont deux consoeurs de la rédaction, alors qu’il était en déplacement à la suite d’une manifestation de femmes s*ins nus. De telles déclarations, prononcées devant caméras et micros et en présence de nombreux témoins sont inappropriées ». Ce mercredi 30 août tôt dans la matinée, la SDJ de BFMTV a reproché à la direction de la chaîne d’avoir fait le choix de ne pas diffuser les propos du ministre à l’antenne :  »Ces propos témoignent d’un sexisme crasse, ne sont pas acceptables, d’autant plus de la part d’un ministre d’État. L’Intersyndicale s’interroge sur le choix de notre direction de ne pas diffuser ces images sur nos antennes ».

Lire Aussi  Julien "Star Academy" a changé de tête : méconnaissable vous avez dit ?

TF1 soutient et condamne

Une sortie polémique d’Eric Dupond-Moretti qu’a également condamnée la rédaction de TF1, présente à Aurillac. Via son compte Twitter, la SDJ de TF1 a soutenu l’action entreprise par leurs confrères du canal 15 de la TNT :  »Ces propos, même prononcés sous la forme d’une plaisanterie, sont inacceptables qui plus est dans la bouche d’un ministre lors d’une prise de parole publique’‘. Interrogé par l’AFP, le garde des Sceaux n’a pas souhaité s’excuser, balayant  »une polémique qui n’a pas lieu d’être » et des  »propos sortis de leur contexte pour lui prêter des intentions qui ne sont pas siennes ».

C.G

Advertisement

Á La Une