Connect with us

Divertissement

Michael Goldman s’est-il passé de l’accord de son père pour l’hymne de la « Star Academy » ? On a la réponse

Published

on

Après Ne partez pas sans moi l’année dernière, La Musique il y a vingt ans, ou encore Laissez-moi danser et Musique, les treize nouveaux candidats de la onzième promotion de la Star Academy ont découvert leur nouvel hymne samedi 4 novembre 2023 dernier : il s’agit d’Au bout de mes rêves, l’un des titres les plus emblématiques de Jean-Jacques Goldman. La personnalité préférée des Français a-t-elle été contactée par les producteurs du programme, Mathieu Vergne et Jean-Louis Blot, ou ces derniers se sont-ils contentés de l’aval de son fils Michael Goldman, qui officie au poste de directeur de l’académie depuis deux saisons ? Interrogé par Le Parisien, Mathieu Vergne, directeur général de DMLSTV qui produit également les concerts annuels des Enfoirés et La Chanson secrète par exemple, a donné la réponse.

Si Jean-Jacques Goldman refuse de s’exposer publiquement, le chanteur n’en reste pas moins joignable. Mathieu Vergne a confirmé que l’interprète de la chanson a été contacté en personne, et qu’il a donné son accord à l’utilisation de son titre. Surtout, il a accepté que les Académiciens le réajustent, comme ce fut le cas l’an dernier pour le titre de Céline Dion : « Oui, nous avons eu son aval pour la nouvelle version » a expliqué le producteur, sans faire de commentaire supplémentaire. Les 13 candidats ont enregistré leur hymne en studio il y a quelques jours, et ils la présenteront pour la toute première fois aux téléspectateurs de la Star Ac ce samedi 11 novembre 2023, en direct sur TF1.

Lire Aussi  Shanna Kress : ‘Ils ne m’inspirent pas du tout’, elle tacle la JLC Family

Un choix « évident » pour la production

Interrogé sur le choix de ce titre que les téléspectateurs ont accueilli avec joie et hâte, Mathieu Vergne a expliqué qu’il apparaissait comme « évident » de prendre un titre de Jean-Jacques Goldman, au regard de sa carrière, et de l’adoration que les Français ont pour cet artiste qui a pris sa retraite il y a une dizaine d’années et qui est désormais installé au Royaume-Uni : « On avait envie d’une de ses chansons depuis longtemps, et c’était l’occasion de rendre hommage à ce monument de la chanson française » a expliqué celui qui, à la ville, est l’époux de la journaliste Ophélie Meunier.

Advertisement

Á La Une