Connect with us

People

Le prince Harry le coeur brisé, encore une humiliation devant son grand frère William

Published

on

Le prince Harry a la vie dure. En plus de devoir gérer le deuil de sa grand-mère, le duc de Sussex fait face aux affronts de la famille royale. Et ils sont nombreux. Le dernier en date concerne la veillée des petits-enfants d’Elizabeth II à laquelle il a participé et qui ne s’est malheureusement pas complètement déroulée comme il l’aurait souhaité.

Depuis que le prince Harry ne fait officiellement plus partie des membres actifs de la Couronne britannique, cette dernière semble décidée à ne lui faire aucun cadeau. Présents sur le territoire britannique avant qu’Elizabeth II ne tire sa révérence, le prince Harry et Meghan Markle ne sont pas épargnés. La veillée organisée ce samedi 17 septembre en fin d’après-midi l’a prouvé. Si la duchesse n’était pas présente, le prince Harry se tenait évidemment aux côtés de ses cousins et s’était même vu autorisé de porter l’uniforme militaire dont il avait été privé lors de la procession du cercueil de sa grand-mère.

Lire Aussi  Anne-Aymone Giscard d'Estaing : Entretien exclusif à coeur ouvert face à Cyril Viguier

Oui mais voilà. Si d’un point de vue général, le prince Harry pouvait être satisfait, en y regardant de plus près, le duc de Sussex a subi un nouvel affront de la part du clan. Alors que son frère le prince William arborait les initiales ERII (Elizabeth Regina II) sur ses épaulettes, celles que possédaient également le prince Harry ont été retirées. Le prince Harry aurait eu « le coeur brisé » en le constatant selon une source au Sunday Times.

Il faut dire qu’il y a de quoi. Que son frère le prince William ait gardé les initiales sur son costume, passe encore. Mais que son oncle, le prince Andrew, ait conservé les siennes alors même qu’il s’est vu retirer ses titres royaux et militaires en raison de ses liens avec l’affaire Jeffrey Epstein, c’en est trop pour le prince Harry : « Il est dévasté, a indiqué la source. Retirer ces initiales était clairement un acte intentionnel. »

Lire Aussi  Enfants, ultimatum... : Nathalie Marquay intraitable pour son premier dîner avec Jean-Pierre Pernaut

Les funérailles d’Elizabeth II pourraient-elles signer la fin définitive des échanges entre le prince Harry et le reste de la monarchie ? Si ce n’est pas confirmé, l’hypothèse est bel et bien sur la table. Depuis plusieurs jours, Meghan et Harry essuient les affronts de la famille. En plus de l’affaire du costume, leurs enfants Archie, 3 ans et Lilibet, 1 an ne seront finalement pas altesses royales et la présence du duc et de la duchesse de Sussex au dîner officiel des chefs d’Etat à la veille des obsèques a été annulée sans qu’un proche ne prenne la peine de les avertir. Une liste de plus en plus longue qui pourrait finir par avoir raison de leur patience.

Partager:

Lire Aussi  Jazz : elle s’est méfiée de Carla Moreau avant le tournage de La Bataille des Clans
Share on Reddit Share on WhatsApp Share on Telegram

Á La Une