Connect with us

Divertissement

« La Nonne 2 » : 5 raisons de voir le nouveau film d’horreur de l’univers « Conjuring » !

Published

on

Le Conjuring-verse est de retour pour notre plus grand plaisir ! Effectivement, La Nonne : La Malédiction de Sainte-Lucie est le 9e film de l’univers cinématographique Conjuring, composé de saga comme Annabelle ou de film comme La Malédiction de la Dame blanche. Réalisé en France par Michael Chaves, ce film nous réserve bien des surprises, que voici !

Un film américain tourné en France, à Tarascon

©Capture d’écran / Bande-annonce

L’intrigue se déroule effectivement dans un internat du sud de la France, en 1956. Après l’assassinat d’un prêtre, des phénomènes paranormaux apparaissent à la St. Mary’s School. Le Vatican, mis au courant de ces apparitions mystérieuses, dépêche sur place la seule personne capable d’affronter une force démoniaque de la sorte : Sœur Irène, que l’on a découverte dans le premier opus.

Très rapidement, elle se rend compte qu’il s’agit du démon Valak, venu tourmenter des jeunes filles en France.

On en apprend davantage sur l’histoire du démon Valak

©Capture d’écran / Bande-annonce

Car oui, la saga La Nonne marque le grand retour de Valak, un démon à l’apparence d’une nonne maléfique.

Lire Aussi  ‘Elle fait plus vielle que moi mais j’ai 30 ans’ : l’âge d’une candidate de The Voice Kids gêne les internautes

Dans la bande-annonce du film, on apprend que cette force démoniaque était autrefois un ange, rejeté par Dieu. Privé de pouvoir, Valak veut à tout prix le récupérer, quitte à prendre possession des âmes des vivants. Et le démon ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : après avoir causé des méfaits dans une abbaye en Roumanie et avoir tourmenté Lorraine Warren dans Conjuring 2, Valak débarque dans l’hexagone. Mais que va-t-il bien pouvoir faire ?

Une œuvre du Conjuring-verse

©Capture d’écran / Bande-annonce

L’univers cinématographique de Conjuring ne se limite pas seulement aux trois films de la saga, sortis respectivement en 2013, 2016 et 2021. Effectivement, le Conjuring-verse comptabilise 9 spin-offs, comprenant entre autres les films de la saga Annabelle ou ceux de la saga La Nonne.

En regardant chaque film de cet univers, vous pourrez en apprendre davantage sur la légende autour des sensationnelles affaires Warren, connues dans le monde entier et qui ont inspiré beaucoup de récits horrifiques.

Lire Aussi  Nolwenn Leroy fâchée avec son père depuis des années : Pourquoi la chanteuse entretient-elle une relation très compliquée avec lui ?

Le saviez-vous ? L’univers Conjuring est l’une des sagas d’horreur les plus lucratives. Il a rapporté plus de 2 milliards de $ de recettes au box-office international.

Un casting à faire froid dans le dos

©PA Photos/ABACA

Dans ce deuxième volet, on retrouve bien évidemment Sœur Irène, incarnée Taissa Farmiga, mais également Bonnie Aarons (La Nonne) et Jonas Bloquet (Maurice), retrouvé possédé par Valak à la fin du premier film. Elle donnera la réplique à Storm Reid (The Suicide Squad), Anna Popplewell (Le Monde de Narnia), Anouk Darwin Homewood (Le déluge) ou encore Gael Raës (Simone le voyage du siècle).

Un très gros démarrage au box-office mondial

Le film réalisé par Michael Chaves (Conjuring 3, La Malédiction de la Dame blanche) et produit par James Wan aurait récolté 85,3 millions de dollars au box-office mondial, pour un budget initial de 40 millions. Belle plus-value !

Lire Aussi  Brandon Quinn : L'acteur n’a vraiment plus rien à cacher …

Le saviez-vous ?La Nonne est la saga de l’univers Conjuring la plus puissante au box-office. Le premier film a engendré à lui tout seul 365 millions de dollars, pour un budget de 22 millions de dollars.

À voir…

LR

Advertisement

Á La Une