Connect with us

Divertissement

Docteur Love : org*sme mammaire des s*ins ?

Published

on

Comment c’est possible ?

Mais parce que les caresses sur nos s*ins activent exactement la même zone du cerveau que quand on se masturbe, le cortex sensoriel. Il ne faut pas oublier que l’org*sme, avant d’être clitoridien ou mammaire, est avant tout cérébral. La jouissance commence dans votre tête ! En gros, même sans toucher à rien, vous pourriez y arriver. Néanmoins, la stimulation de zones comportant beaucoup de terminaisons nerveuses facilite évidemment le travail. Ce qui est le cas du mamelon (comprenant l’aréole et le téton).

Comment on fait ?

D’abord, on prend ses marques toute seule. C’est le passage obligé pour savoir quelle partie de votre sein est pour vous la plus agréable au toucher. Et plus vous vous caresserez là, plus cette partie de votre corps vous répondra. Massez-vous d’abord doucement, puis accentuez la pression si vous le désirez. Vous pouvez aussi vous pincer le téton, appliquer du chaud, puis du froid, pour voir si vous appréciez les sensations plus fortes. Autant d’éléments que vous transmettrez ensuite à le/la/les intéressés.

Lire Aussi  Décès d’Émile : une médium explique ce qui serait arrivé au petit garçon, selon ce qu’elle aurait vu

Est-ce pareil qu’un org*sme vaginal ?

Non, tout simplement parce que nous sommes toutes différentes. Certaines vont préférer l’un, certaines l’autre, le tout étant d’avoir essayé avant de juger. D’une manière générale, on peut tout de même dire qu’il est moins accessible. Il faut connaître son corps pour se faire kiffer avec ses s*ins. Mais celles qui en sont adeptes l’assurent : la sensation de plaisir qui en résulte est moins intense, mais plus longue. Elle vient souvent par vagues, et donne des chaleurs très agréables.

Et si ce n’est pas assez ?

On se masturbe en même temps — eh oui, on a deux mains ! —, on demande à son partenaire de participer en mordillant/léchant, ou on utilise un vibromasseur. Pensez aussi à la fonction “succion” de votre stimulateur clitoridien. Nos s*ins s’en accommodent très bien ! Il existe aussi toutes sortes de pince tétons, dont certains avec fonction vibrante, des baumes d’excitation (mais attention à choisir une marque qui ne va pas vous brûler le mamelon), ou encore des ventouses à tétons, qui augmentent la pression sanguine et rendent le terrain… humide.

Lire Aussi  ''Drag Race France'' : le coût astronomique des costumes des candidates dévoilé

Anabelle Gentez

Advertisement

Á La Une