Connect with us

Divertissement

“Je vais y aller aussi” : émue, la fille de Michel Galabru confie que l’acteur a voulu accompagner sa femme dans la mort

Published

on

Michel Galabru est l’un de ces rares acteurs qui font partie du patrimoine cinématographique français. “Le gendarme de Saint-Tropez“, “Les sous-doués”, “Papy fait de la résistance”… il a enchaîné les comédies populaires tout en incarnant parfois des rôles plus sombres comme dans “Le choix des armes” ou encore “L’Eté meurtrier”. Une filmographie exceptionnelle courant sur sept décennies ! Un personnage truculent véritablement adoré du public qui s’est éteint en 2016, à l’âge de 93 ans.
Pour lui rendre hommage, Michel Drucker a invité Emmanuelle Galabru, sa fille, ce 22 janvier dans son émission “Vivement Dimanche”, diffusée sur France 3. La jeune femme s’est confiée en toute transparence mais aussi pudeur sur les liens affectifs profonds qui l’unissaient à son célèbre père. Comme lui, elle a voulu être comédienne et a commencé en 1988 dans la pièce Le Primerissimo, mise en scène par Eduardo Manet. Et a joué avec son père au cinéma dans le film “Les Rustres” ou au théâtre dans “On purge bébé”.

 

Lire Aussi  Affaire "Soldats ivoiriens détenus au Mali": Gohou Michel prend position

 

 

“Maintenant que je suis comme un con tout seul…”

Emmanuelle Galabru avouait même dans l’émission “Télématin” que “parfois, je percevais dans son œil que c’était le père qui regardait”.Sacrée pression ! Née en 1976, Emmanuelle est le fruit de la seconde union en 1990 de l’acteur avec Claude Etevenon, une magistrate. Cette dernière est décédée en 2015, des suites de la maladie de Parkinson. La comédienne revient sur leur histoire d’amour : “Ils étaient de deux mondes totalement différents, quand il se sont rencontrés ma mère était avocate (…) Ça a été une grande histoire au point que c’est vrai, voilà, ma mère est partie le 21 juillet 2015, et mon père a dit, quand elle est partie : ‘Vous pouvez pas comprendre comment j’aimais cette femme, maintenant que je suis comme un con tout seul, je vais y aller aussi’. J’ai dit :’Euh, non…’”, se rappelle-t-elle. Avant de poursuivre : “Et le 4 janvier, c’est l’anniversaire de ma mère et il est parti ce jour-là. C’est comme ça que j’ai pu présenter de façon poétique à ma fille le départ de son grand-père, de son Papillon –c’est comme ça qu’elle l’appelait– en lui disant :‘Papillon a fait un très joli cadeau d’anniversaire à mamie, il est allé la rejoindre au ciel pour lui souhaiter son anniversaire‘”, conclut, très émue, la fille de Michel Galabru.

Lire Aussi  Qui est Anitta, la star brésilienne qui défie le président Bolsonaro ?

 

 

A voir également : Charles Aznavour : sa famille entre en pleine guerre contre un célèbre rappeur français !

F.V.

Advertisement

Á La Une