Connect with us

Divertissement

Pourquoi Céline, la championne des  »12 coups de midi », a choqué Jean-Luc Reichmann et les téléspectateurs

Published

on

Depuis plus de deux mois, Céline fait la pluie et le beau temps des 12 coups de midi sur TF1. La jeune femme, qui cumule plus de 266 000 euros de gains et de cadeaux, est la 18e plus grande championne du jeu de Jean-Luc Reichmann, et la 3e femme historique, derrière Véronique (6e) et Lucia (14e). Mais ce vendredi 19 mai, la championne en titre a choqué Jean-Luc Reichmann et les téléspectateurs, en ne parvenant pas à remporter une étoile mystérieuse pourtant entièrement découverte, et ce, depuis déjà trois jours.

On le sait, depuis janvier, la règle de jeu de l’étoile mystérieuse a évolué dans Les 12 coups de midi : désormais, les maîtres de midi doivent réaliser un coup de maître pour avoir le droit de proposer un nom de célébrité, et ainsi potentiellement rafler la vitrine. Depuis trois jours, Céline enchaîne les coups de maître, lui ouvrant ainsi la possibilité de repartir avec une troisième étoile mystérieuse. Problème ? Cette planificatrice de la SNCF est incapable d’identifier Léa Drucker.

Lire Aussi  La Chronique des Bridgerton : Regé-Jean Page de retour dans la saison 3 ?

En effet, la nièce de Michel Drucker a parfaitement été identifiée par les téléspectateurs, et Jean-Luc Reichmann compris, mais Céline semble ne pas connaître l’actrice de 51 ans. Celle qui a surpris les fans du jeu en découvrant Timothée Chalamet il y a un mois alors même que l’acteur était difficilement identifiable, ne parvient pas à recouper tous les indices qui mènent à Léa Drucker. Après avoir proposé Gwyneth Paltrow ce jeudi 18 mai, Céline a proposé, bien malgré elle, l’actrice Virginie Efira ce vendredi.

À voir aussi : Jean-Luc Reichmann : l’annonce choc publiée sur Instagram !

Des indices pourtant évidents

Les indices devraient pourtant aisément guider Céline vers Léa Drucker : le divan marron fait inévitablement référence au canapé rouge sur lequel Michel Drucker, son oncle, anime Vivement dimanche depuis plus de vingt-cinq ans ; le papillon rappelle le premier grand rôle qui a popularisé l’actrice en 2002, dans Papillons de nuit ; le micro de radio rappelle les débuts de Léa Drucker sur Radio Nova, en tant que chroniqueuse d’Edouard Baer ; le Capitole fait référence à la vie que l’actrice a passée à Washington il y a quelques années ; le hautbois rappelle le rôle qu’a joué Léa Drucker dans le film Close l’an dernier ; la glace devant le Capitole est une référence à la passion pour le patinage artistique de la quinquagénaire ; enfin, une vache est également présente, et peut éventuellement faire référence aux origines normandes de Léa Drucker.

Lire Aussi  Florent Pagny préféré à Aya Nakamura : Patrick Bruel s’en mêle et prend la défense de la chanteuse

C.G.

Advertisement

Á La Une