Connect with us

Divertissement

Patrick Bruel : ses enfants qui étudient aux États-Unis n’auront d’autre choix que de vivre en France

Published

on

Ce samedi 18 novembre 2023,
Patrick Bruel

était l’invité de Nathalie Renoux dans Le Journal Inattendu diffusé sur RTL. Après avoir réalisé son rêve de donner le top horaire au début de l’émission, l’artiste de 64 ans s’est longuement confié sur son amour pour la France. « Moi, je suis né en Algérie, j’ai habité à Paris et je crois que le centre de mon monde c’était le juste milieu : la Provence », a-t-il expliqué le sourire aux lèvres.

Amoureux de cette région, l’interprète de Place des grands hommes a même acheté un domaine à L’Isle-sur-Sorgue, aux portes du Luberon, dans le Vaucluse. Un lieu de paix pour le papa de
Léon

et Oscar qui nourrit une passion profonde pour les oliviers et les produits raffinés du terroir. « Quand j’ai commencé à faire de l’huile d’olive, je n’avais aucune ambition gastronomique. C’était pour ma consommation personnelle, car j’ai toujours aimé ce produit, symbole de paix et pilier de la culture méditerranéenne. À force de m’entendre dire que mon huile était exceptionnelle, en 2015, j’ai décidé de tout remettre à plat : jusque-là, on avait laissé faire la nature sans travailler ni se poser de questions, j’ai eu envie de m’investir pour produire la Zidane de l’huile d’olive, et, d’après ce que me disent certains grands chefs comme Alain Ducasse et Guy Savoy, le résultat n’est pas mal… », confiait-il dans les colonnes de Paris Match en 2019.

Lire Aussi  Victoria Mehault : enceinte de son chéri, elle annonce la bonne nouvelle

A voir également : Patrick Bruel révèle l’existence d’un groupe WhatsApp des Enfoirés : les artistes ont pris une décision dans l’urgence !

« Ce sont leurs racines »

Outre sa production d’huile d’olive, Patrick Bruel a pour ambition de
transmettre le domaine de LEOS à ses deux fils

. « J’ai réussi à trouver ce domaine magnifique que j’ai fait grandir au fil des années, mes enfants ont grandi en même temps », précisait-il sur les ondes de RTL.

Et de poursuivre : « Je sais que ce sont leurs racines je veux qu’ils aient des racines françaises, je veux qu’ils sachent où ils sont, qu’ils aient les pieds dans la terre. Ils font leurs études aux États-Unis pour l’instant, mais la France est notre pays, la France est notre ancrage. C’est un pays que j’aime profondément, auquel je dois tout et je suis heureux de l’honorer du mieux que je peux. » Un beau projet. 

Lire Aussi  Plus d’1 million de vues pour cette vidéo du sosie parfait d’Eric Judor : et il est très connu dans le milieu de sport !

V.B

Advertisement

Á La Une