Connect with us

Divertissement

« Aujourd’hui, il aurait 53 ans », Patrick Sébastien touchant sur le décès de son fils

Published

on

Le drame de sa vie s’est produit en juillet 1990,
sur une route de Camargue

, et il est resté comme
une marque indélébile pour Patrick Sébastien

. Ce 25 mars 2024, dans une interview accordée à la journaliste Dominique Lagrou-Sempère, l’ancien animateur du programme phare Le Plus grand cabaret du monde est revenu sur la mort de son fils Sébastien, dans un accident de moto à 19 ans alors qu’il allait être père.

« J’ai perdu mon fils. Je l’ai serré dans mes bras« 

Dans l’émission diffusée sur YouTube, « Entre vous et moi« , il s’est souvenu : « J’ai perdu mon fils. Je l’ai serré dans mes bras, il est parti à moto, il s’est tué une heure plus tard« . Et d’ajouter : « Ça devait arriver. Je l’aurais peut-être serré trente secondes de plus ou trente secondes de moins… Mais non, c’était écrit comme ça ». Cinq mois plus tard, Patrick Sébastien accueillait
une petite fille prénommée Marie-Andréa, que son papa n’a jamais connu

Lire Aussi  "J’arriiiiiiiiive" : la chanteuse Pauline subjugée par Guillaume Canet, cette vidéo Instagram qui a tout déclenché...

. Et encore aujourd’hui, il l’admet : « Je l’ai de toute façon la culpabilité… »

Et pour cause, explique celui qui verse toujours dans la légèreté, mais qui est beaucoup plus hanté qu’il ne laisse paraître : « Mon fils aujourd’hui, c’est ça qui est terrible, il aurait 53 ans. C’est la vie, c’est comme ça. Ça devait arriver mais par contre, ce sont des blessures qui ne s’effacent pas ».

D’ailleurs, Patrick Sébastien assure qu’il n’est pas le seul à vivre de cette façon. Il explique en effet : « Je suis ami avec des gens qui ont eu leur enfant assassiné. Ou le pire, des enfants qui se sont suicidés. Ça, c’est terrible parce que tu as ta culpabilité ».

« Passer une seule journée sans penser à la mort de mon fils »

Lire Aussi  Feliccia : elle montre la maison de ses proches suite au séisme en Turquie

A présent, il le sait, il est un
challenge qu’il n’arrivera jamais à relever

. Patrick Sébastien déclare ainsi à son hôte, les larmes aux yeux : « La vraie ambition que je n’arriverai peut-être jamais à réaliser c’est de passer une seule journée sans penser à la mort de mon fils ». Bouleversant.

Advertisement

Á La Une