Connect with us

Divertissement

« On m’a demandé de regarder Yann Barthès droit dans les yeux et de lui dire… », face à Apolline de Malherbe, l’aveu surprenant de Mila

Published

on

« Aujourd’hui, j’ai la haine. Aujourd’hui, j’ai la rage ». C’est ce qu’a déclaré Mila, invitée ce 8 avril 2024, sur BFMTV au micro d’Apolline de Malherbe. Venue commenter l’agression de Samara à Montpellier, la jeune femme est revenue sur
sa propre affaire de cyber-harcèlement

, et son
placement sous protection policière

, suite à des propos jugés
blasphématoires sur l’islam

, en 2020.

« On m’a demandé de le dire » à Quotidien

L’affaire Mila avait commencé le 18 janvier 2020, par une vidéo postée sur Instagram. Alors âgée de 16 ans, la jeune femme critiquait l’islam après avoir reçu des insultes lesbophobes et misogynes. Ses paroles lui avaient valu d’être menacée de mort. Quelques jours plus tard, le 3 février 2020, elle s’était
rendue sur plateau de l’émission Quotidien

, et avait assuré à Yann Barthès qu’elle s’excusait d’avoir été « aussi vulgaire » et d’avoir pu offenser ceux qui « pratiquent leur religion dans la paix ».

Lire Aussi  Nikola Lozina et Laura Lempika : en froid depuis leur rupture ?

Ce 8 avril 2024, Mila assure qu’elle a été contrainte de faire un mea culpa. Elle explique aujourd’hui à Apolline de Malherbe : « On m’a demandé de le dire avant de passer sur ce plateau ». Et de se souvenir : « Tu vas regarder Yann Barthès droit dans les yeux, tu vas lui dire mot pour mot à peu près ‘je suis désolée’ pour les personnes que j’aurais pu offenser ».

« Mais je suis pas désolée, j’ai jamais été désolée d’ailleurs« 

Quatre ans après les faits, Mila a ajouté : « Mais je suis pas désolée (sic), j’ai jamais été désolée d’ailleurs. J’ai récidivé sur les réseaux. J’en ai jamais eu rien à faire, j’ai recommencé. J’ai montré justement que cet acharnement que j’ai eu à mon encontre, que les menaces, le lynchage, le fait d’avoir sali mon image, ça a produit l’effet inverse. Aujourd’hui j’ai la haine, aujourd’hui j’ai la rage. J’ai jamais cessé d’affirmer mes prises de position, j’ai développé mon libre arbitre, mon esprit critique »

Lire Aussi  Nous ne sommes pas proches" : Laurence Boccolini cash sur sa relation avec Laurent Ruquier après lui avoir pris sa place dans "Les enfants de la télé
Advertisement

Á La Une