Connect with us

Divertissement

À 8 mois de grossesse, une femme découvre qu’elle porte un embryon qui n’est pas le sien

Published

on

Israël : une femme a eu recours à une fécondation in vitro pour avoir un enfant. Sauf qu’elle a appris qu’elle ne portait pas son embryon…

Une FIV qui ne se passe pas comme prévu

Une erreur extrêmement rare qui n’en est pas moins extrêmement grave. Un couple suivi à l’Assuta Hospital, à Rishon LeZion en Israël, a découvert au cours du huitième mois de grossesse que le bébé qu’il attendait n’est le sien. Lors d’un examen, un test ADN a été effectué et il s’est avéré que le bébé n’avait aucun lien génétique avec la femme enceinte et son compagnon. Une commission d’enquête a été lancée par le ministère de la Santé israélien, rapporte Haaretz. Le comité sera composé de médecins expérimentés mais aussi d’experts en fertilités et en obstétrique.

Le couple a eu recours à une fécondation in vitro (FIV) pour avoir un enfant. L’Assuta Hospital réalise 50 % de toutes ces procédures en Israël. Et le même jour, une quarantaine de couples a eu recours à cette même opération. L’enquête en cours vise à retrouver les parents biologiques de ce fœtus, mais aussi de savoir ce qu’il est advenu des gamètes ou des embryons issus de ce couple. Tous les dossiers vont alors être examinés un à un, pour retrouver le couple à qui pourrait appartenir l’embryon en question. Durant l’enquête, des tests génétiques vont devoir être effectués sur les autres couples.

Lire Aussi  Evgenia Smirnova : la mannequin russe saute du 8e étage d’un immeuble lors d’une soirée sexuelle

Une femme porte l’enfant d’un autre couple

« Le cas en question à Rishon Lezion a été examiné hier soir. Des médecins expérimentés ont été mobilisés, et le cas a été immédiatement transmis au ministère de la Santé », a indiqué la direction d’Assuta. Reste à savoir si un soutien sera apporté à la femme enceinte et son compagnon.


À 8 mois de grossesse, une femme découvre qu’elle porte un embryon qui n’est pas le sien

« Lorsqu’on décongèle des embryons, il faut que deux personnes soient présentes. Il faut vérifier les noms, malheureusement l’erreur est humaine. Et cette erreur est grave. Il y a deux questions essentielles : à qui appartiennent ces embryons ? Où sont les embryons de cette maman ? », explique à BFMTV, Cyrille Cohen, docteur et immunologue installée à Tel-Aviv.

Lire Aussi  Vous voulez perdre du poids ? Voici 5 façons d’utiliser l’eau chaude pour un meilleur résultat

Dans l’actualité, nous vous parlions également de Jonathann Daval qui serait de nouveau en couple mais aussi du coût monumental des obsèques de la reine Elizabeth II. Enfin, nous vous disions qu’une influenceuse française a été obligée de se raser la tête après un placement de produit.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BFMTV (@bfmtv)


"J'ai envisagé d'accoucher à la maison": une fin de grossesse durant le confinement

« J’ai envisagé d’accoucher à la maison »: une fin de grossesse durant le confinement


Cette période de confinement est très difficile à vivre pour beaucoup de personnes aujourd’hui. Et si pour certains le problème n’est qu’une soif de liberté, pour d’autres, la situation est beaucoup plus compliquée. Et plus spécialement pour les femmes enceintes qui sont aujourd’hui en fin de grossesse. Plusieurs questions se posent sur leur accouchement et […]

Lire Aussi  "Je veux qu'on soit plus qu'amis..." : Michou déclare sa flamme à Elsa, avant un premier bisou !

Lire la suite

Á La Une